Forum optimisé pour Mozilla Firefox
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 .:[ Une expérience de morale]:. (Pv Alexis, Gabrielle)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: .:[ Une expérience de morale]:. (Pv Alexis, Gabrielle)   Mar 17 Fév - 13:08

[Après: Dady dady Where are you et tel me what i am?] [Avant superstition]



Joe avait envie de voyager, c’était quelque chose qui le prenait par moment mais il devait aller régler quelque dette ou du moins marquer un peu plus le continent Américain. Il avait attaqué la grande Pomme maintenant c’était au tour de la cité la plus dépravé des Etats-Unis. Il s’agissait de Las Vegas, cette idée lui avait trotté dans la tête depuis un petit moment mais il fallait effectivement frapper à grand coup. Cette misérable méritait que le Joker s’intéresse à elle. Les personnes qui détestaient Joe étaient légion mais maintenant en tant que véritable agent du chaos, il allait devoir leur insisté la peur telle une bête. Joe était ce genre de personne qui n’avait aucune limite à la folie et cette fois si, il allait montrer au monde que leur justice leur morale ce n’est qu’une grande blague car ils sont aussi droit que leur monde leur permet de l’être.
Il avait embarqué avec lui sa petite puce, elle n’était en sécurité qu’avec lui. Il imaginait parfois se rangeait pour devenir quelqu’un de normal pour avoir une vie normal avec sa petite Gabrielle mais ce n’était que des pensées futiles. Le monde allait entièrement bruler, ce n’était qu’une question de temps. Elle grandirait avec lui et son sucre d’orge deviendrait comme Joe une nouvelle espèce de criminelle. Cette dernière avait subit la dureté de la vie, Joe quant à lui cela fut d’une atrocité des plus innommables mais Gabrielle ne lui avait jamais demandé pourquoi Mr Kenter se faisait surnommé le Joker. Cette bête c’était forgé d’elle-même et profiter de la vie pour un oui ou pour un non…

Le voyage New-York Los Angeles avait été d’une longueur et très éprouvant pour Joe, il avait du prendre sa voiture pour faire la liaison avec les trains ou bien les avions. Trop de personne connaissait son visage et irait le dénonçait. Joe avait bien du faire attention a ne pas ce faire arrêter par de vulgaire policier qui pourrait mettre à terme son plan… Après 4 jours d’un voyage plus que monotone. Le duo arriva devant la ville de vice comme la surnommé les américains ou bien celle ou on pouvait se marier en quarante-cinq secondes montre en main. Le Joker rentrait en place, sa première cible allait être un casino, le plus grand le plus important pour montrer avec qu’elle déconcertante Joe allait effrayer la ville avec seulement quelque bidon d’essence et quelques morts.

C’est alors que Joe mit son plan en marche, il avait comment dire quelque relations avec les personne de ce casino. Dans sa vie passé Joe n’avait jamais était un ange bien au contraire, il avait du travailler pour ces personnes. Quand il arriva à cet établissement qui se nommait The Vénitien. C’était un casino qui avait une forte empreinte de l’empire romain avec ces colonnes et ces architectures. Joe arriva devant l’entrée quand une personne entourait de deux garde du corps vint à sa rencontre.

Bonsoir Mr Kenter…. Mr Pilago veut vous parler en privé.

Le clown ne disait rien, il se contentait de sourire après tous, ces hommes allaient l’amener dans la bergerie et le joker allait être le loup. L’insouciance de certaines personnes devait être punie. Le plan allait être en marche.
Revenir en haut Aller en bas
Alexis Kane
The Man That You Fear
avatar

Nombre de messages : 2526
Age : 29
Pouvoirs : Création/contrôle des rêves, Maitrise des ombres
Côté Coeur : Darkness
Date d'inscription : 23/10/2008

:::Votre Perso:::
Age du perso: 30
Relations avec d'autres personnes: Sylar (--), Kerry (--), Alex Dumont (--), Sky (+/-), Billy (----), Caïn (+), Asami (-), Rick (-), Galadriel (+), Edmond (---), Gregory (--), Jaden (-), Mickael (---), Alison (++), Peter (---)
Travail: Aucuns

MessageSujet: Re: .:[ Une expérience de morale]:. (Pv Alexis, Gabrielle)   Jeu 19 Fév - 8:47

(Après Stare Into the Night et avant Superstitions)

"Mesdames et messieurs, bonsoir et bienvenu à bord du vol 1093 à direction de Las Vegas. Nous allons procéder aux mesures atterrissage, veuillez bouclez vos ceintures et éteindre tous appareils électroniques. Merci."

Aussi incroyable que cela pouvait paraître, le ténébreux était effectivement en direction de la grande ville des spectacles. Pourquoi donc? Ce n'est pas dans les habitudes d'Alexis de voyager pour des raisons touristiques. Non, il avait un but et une idée qui étaient en accord avec la naissance de son plan. Tout se traçait dans son esprit et une fois sur place, il lui suffirait de suivre le chemin que le destin lui indique en toute facilité. La question se posait, pourquoi se rendre aussi loin alors que le terrain de jeu que représentait New York était des plus palpitants? Pour la découverte des ombres inconnues et pour le défi. Le jeune homme savait qu'accomplir ce qu'il avait en tête relèverait de la folie pure et simple mais il était tellement convaincu de la validité de sa source qu'il ne put résister à la tentation. Il fut attirer dans un autre monde, celui du vice et du jeu éternel, celui où l'argent relance et détruit des vies, la ville-lumière, Las Vegas. Bientôt, une vagues de ténèbres plongerait le quartier des jeux dans la décadence même de l'univers noir d'Alexis, et rien ne le ferait reculer... Même pas les tables de poker...

Alors que le géant mécanique ailé se dirigeait vers sa destination, le ténébreux faisait glisser le bout de ses doigts sur une feuille de papier qu'il lisait attentivement. À ses yeux, la valeur de ce trésor n'était guère comparable à la plus scintillante des ors. Qu'était-il donc inscrit pour qu'un monstre comme tel soit envouté de la sorte?


Citation :
À l'intention de Mr. Kane.

Bonjour Alexis. Tu es difficile à repérer tu sais, une chance que j'ai eu de l'aide. Ça aurait été dommage que je te perde dans tes ténèbres non? Tu dois te demander pourquoi tu reçois une lettre alors que tu ne manques à personne sauf à moi. J'ai décidé de te communiquer parce que bien entendu, je veux te ravoir pour moi, seulement pour moi. Je pourrais faire ce que je veux de toi et tu n'oserais pas t'opposer, surtout avec ce que je m'apprête à t'écrire. Tu te souviens de la légende de Mark Muller, le Maitre des Rêves? Ce mythe que tu m'as toi-même raconté, celui que tu as chéri avec tant d'importance durant nos années de relation, hé bien figure toi que j'en ai découvert quelques secrets. Après quelques recherches bien fondées, je suis tombé sur l'emplacement exact de son grand manoir, celui de son oncle défunt, tu te souviens? Et il paraitrait que tout est encore intact donc tes objets précieux y seraient encore mon cher! Je sais que tu fantasmais sur son pouvoir à en perdre le sommeil alors je me suis dit que ce genre de renseignements pourrait t'intéresser. Mais tu vas devoir le mériter, tu devras faire des choses pour moi, dans le cas contraire, tu resteras dans l'ignorance. Pour débuter, on va se faire une petite rencontre à Las Vegas à l'hôtel-casino Le Vénitien. Une fois sur place, tu devras te débrouiller pour me retrouver. Je suis sur qu'avec ta suprême intelligence, tu y arriveras.

Plein bisous, ta seule et unique Katrina préférée.

La seule envie de fracasser la vitrée du hublot pour balancer ce cauchemar loin de sa vue lui avait prit. Il ne pouvait croire qu'il se laisserait avoir par la pire des femmes mais il n'avait pas le choix, il devait savoir et il ne pourrait reposer en paix tant qu'il n'aurait pas combler son besoin de puissance. Avec la capacité de Muller, ce serait un nouveau jeu qui s'entamerait, du jamais vu jusqu'à présence. Le ténébreux aurait transcendé les limites mortelles de l'humanité, il aurait soulevé son statut à un niveau de puissance supérieure. Mais pour y arriver, il devrait se plier aux exigences de la maitresse et ça serait chose difficile à faire considérant le passé de ses deux anciens tourtereaux...

Après un écoulement du temps qui avait semblé interminable, Alexis avait enfin le pas sur le sol chaud de la ville du jeu. Debout au travers de l'air chaud, il observait le Vénitien avec une grande attention. Il analysait son nouveau lieu de travail pour les prochains instants de sa vie. Il n'avait aucune idée de ce qui l'attendait à l'intérieur, la surprise et le suspense décideraient du cours des choses. Rien n'était prévisible et il semble que Katrina désirait conserver ce voile inconnu sur sa cours personnelle. En attendant, le Prince était seul dans sa démence et se décida enfin à pénétrer dans le bâtiment. L'architecture était plutôt impressionnante et les peintures murales avaient de quoi attirer les plus téméraires des voleurs. L'ambiance était lourde de lumières et de sonorités de toute sorte. On reconnaissait bien l'endroit, le casino faisant bien sa place. L'entrée de celui-ci était somptueuse et attraperait dans son filet n'importe quel poisson assez inconscient pour passer dans les environs sans protection. À la seconde qu'il déposa son pied sur le magnifique tapis bleu aux reliures d'or, il entendit une fin de phrase qui invitait l'homme à quelques mètres de lui, un certain Mr. Kenter, demandé par Mr. Pilago. Ignorant pourquoi, ce détail avait soulevé sa curiosité et il était tenté de poursuivre le petit groupe qui commençait à s'éloigner. Ne réfléchissant pas, surement sous une impulsivité incontrôlée, il se mit en route mais fut rapidement intercepté par deux imposants gardes de sécurité...


"On ne suit pas les étrangers, monsieur. Je vous prierais d'attendre qu'ils s'éloignent avant de continuer votre route, ou peut-être préférez-vous rebrousser chemin sans que nous utilisions la force."

Le ténébreux pouffait un petit rire sarcastique en direction des gorilles et c'est en les fixant droit dans les yeux qu'il leur répliqua, sans broncher...

"Sincèrement messieurs, vous croyez parce que votre poids dépasse la moyenne que vous allez faire trembler mon corps dans la peur la plus totale? Ne soyez pas ridicules, vous n'avez aucune idée de ce que je pourrais vous faire alors si il y a quelqu'un qui pourrait être en possibilité de domination, ce serait moi et non vous. Mais bien sur, en ce superbe début de soirée, nous ne souhaitons pas importuner les invités avec une tâche rouge indésirable sur cette prestigieuse pièce de tissu. C'est pourquoi je serai dans le regret de vous quitter, alors à la revoyure j'espère!"

Feignant de s'incliner, Alexis échappa un vif sourire à l'intention des gardes et au même moment, il s'évapora dans les ténèbres, se fondant dans l'obscurité la plus totale. Les deux hommes observaient partout autour d'eux mais ils étaient loin de se douter que le ténébreux venait de leur en passer une bien bonne. En effet, le Prince s'était camouflé dans l'ombre de ce Mr. Kenter, le suivant comme... sa propre ombre si on pouvait dire. Impossible pour autrui de détecter cette intrusion, c'était le subterfuge parfait. Maintenant bien installé dans son siège, Alexis se contentait de suivre les mouvements de Mr. Kenter, patientant jusqu'à l'instant opportun pour faire sa manifestation. Pendant ce "voyage", il remarqua que son hôte était accompagné d'une petite fille âgée d'environ 13 ans. Qu'est-ce qu'un enfant pouvait bien faire dans un tel milieu? Ça ne regardait pas le ténébreux qui préférait diriger sa concentration sur le futur des évènements. Peut-être que ce Mr. Kenter pourrait l'aider à accomplir certain de ses objectifs, qui sait...

(Je m'excuse pour le post, j'aurais pu largement faire mieux mais c'est la seule idée que j'ai trouvé pour introduire Alexis à la situation. Je promets de le faire interagir directement à mon prochain post. Et s'il y a quelque chose qui ne vous convient pas, Joe et Gabrielle, faites moi le savoir.)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: .:[ Une expérience de morale]:. (Pv Alexis, Gabrielle)   Sam 21 Fév - 15:22

Le casino The vénitien était un paradis de tous les vices que la morale chrétienne enseigné. C’était le lieu parfait pour cette expérience que Joe avait en tête. Il allait leur montrer comment rabaisser ces êtres misérables en quelques secondes. Toutes ces couleurs, cette atmosphère de rêve créé ou bien brisé. Las Vegas était une ville qui pouvait donner ou bien reprendre mais elle reprenait le plus souvent car c’était une lubie de certaine personne que de perdre des millions qu’il avait si facilement gagné. Quelque chose d’horrible mais Joe n’étais pas venu ici pour juger de ca non… Il était venu voir un de ces vielles connaissances, cette qui personne qui connaissait une partie du passé de Joe. L’homme qui aujourd’hui se faisait surnommer le Joker.

Les trois gorilles était venu chercher Mr Kenter dès qu’il avait donné ses clés aux hommes du personnel juste devant l’entrer. En quelques secondes, il était arrivé arborant un magnifique costume noir. Il fallait admettre une chose Mr Pilago avait des bons gouts en ce qui concernait les costumes comme par le passé. Les hommes n’étaient pas venu pour l’accueillir joyeusement non au contraire, c’était juste que Mr Pilago avait quelques comptes a réglé avec Joe.

Les gorilles trainèrent Joe dans l’ensemble du Casino pour l’amener dans la forteresse du casino. Il s’agissait d’une salle de contrôle du casino, il y avait bien une quinzaine de personne qui s’occupait de la sécurité de cet établissement. Assit sur le centre de cette pièce, il y avait Mr Pilago qui prônait sur son fauteuil tel un roi. Mr Pilago était un homme de quarante ans blanc, cheveux brin foncé et les yeux marron, il était le stéréotype parfait de l’américain normal. Il y avait pourtant une exception pourtant d’un détail qui ne se voyait pas lorsqu’il était assit. L’homme regarda Joe rentrer dans cette salle. Si Joe était venu c’était pour prendre le contrôle de cette salle et pouvoir réaliser un de ces fantasmes les plus fous mais pour le moment il devait affronter Mr Pilago et ses hommes de mains. C’était juste un détail mais il allait devoir trouver un moyen détourné pour y arriver.

Mr Pilago se leva et se dirigea vers le joker, il boitait et utilisé une canne pour s’approcher du clown. L’homme avait un visage strict qui ne laissait rien envisager de bon. Il était au niveau de Joe quand il s’arrêta à quelque mètre du clown.


Bonsoir Joe… Quel affaire t’amène dans mon casino… J’ai suivi des performances sur New-York tu t’améliores mais arrêtes avec les effets spéciaux c’est beaucoup trop… Tu es comme moi un misérable mortel… Il faudra t’y résoudre… Tu es juste un monstre… Je suis encore étonné que la police ne t’ai pas envoyé à l’asile… De toute façon, ils seront en route bientôt a par si tu te résignes à accepter ma proposition de travailler pour moi… Je t’avais dis que tu pourrais revenir dans un futur et j’espère que c’est aujourd’hui, après tous… Sinon je me verrais contraindre de te livrer aux autorités.

Joe souriait après tous, il allait les éliminés un par un ce n’était qu’une question de temps. Mr Pilago lui lançait un regard menaçant mais il n’effrayé en aucunement Le joker au contraire. La situation n’était pas désespérée, il n’y avait une quinzaine de personne dont une bonne trentaine qui pouvait rappliquer si Joe commençait à devenir menaçant dans les trente secondes. Il fallait réfléchir, la solution était trouvé, se trouvant seul avec les hommes de Pilago, il n’allait blesser personne qui l’aimait avec les radiations, il allait juste les faire avoir des vertiges pour pouvoir prendre rapidement le contrôle du Casino. Ces mains s’ouvrir pour commencer à dégager les effets néfastes des radiations.

Alors comme ca je ne suis qu’un monstre… Mais tu trompes sur une chose mon oncle… Ce ne sont pas des effets spéciaux non pas du tout… Tu penses que tu es toujours le monstre dominant ici, avant peut être mais maintenant c’est moi qui vais prendre les commandes de ce casino…

Les radiations se propageaient dans l’ensemble de la pièce et les effets petits à petit se firent sentir dans l’air et la moitié des personnes commencèrent à avoir des vertiges... Joe regardait le vieil homme s’effondrait sous son propre poids. Il n’avait plus la force de restait debout.
Revenir en haut Aller en bas
Alexis Kane
The Man That You Fear
avatar

Nombre de messages : 2526
Age : 29
Pouvoirs : Création/contrôle des rêves, Maitrise des ombres
Côté Coeur : Darkness
Date d'inscription : 23/10/2008

:::Votre Perso:::
Age du perso: 30
Relations avec d'autres personnes: Sylar (--), Kerry (--), Alex Dumont (--), Sky (+/-), Billy (----), Caïn (+), Asami (-), Rick (-), Galadriel (+), Edmond (---), Gregory (--), Jaden (-), Mickael (---), Alison (++), Peter (---)
Travail: Aucuns

MessageSujet: Re: .:[ Une expérience de morale]:. (Pv Alexis, Gabrielle)   Mar 24 Fév - 21:44

Une caverne pleine de trésors, un monument de la décadence humaine, le parfait symbole de la cupidité des mortels égoïstes, voilà où était le ténébreux. Le casino, royaume du jeu éternel, était la référence idéale pour lui pour mettre en œuvre un nouveau type d'amusement. Était-ce la principale raison de sa visite? En tant que tel, non, mais voilà qu'il s'était butté à un imprévu plutôt intéressant. Ce Mr. Kenter, il soulevait la curiosité d'Alexis où il souhaitait découvrir ses intentions. Peut-être était-il un joueur aussi mais une chose était sure, ce qu'il dégageait n'était pas la pureté de l'enfant sage. C'est pourquoi le Prince se mouvait toujours dans l'ombre du concerné, à la recherche de la conciliation de ses attentes. Trois hommes assez imposants étaient venus "accueillir" Mr. Kenter, ce n'était surement pas pour aller déguster de bon petits gâteaux. Comment pourrait réagir Alexis dans toute cette histoire? Quel serait son rôle à jouer dans le prochain spectacle? Il n'entendait pas à rester assis dans son coin à regarder la parade défiler devant ses yeux, non, il avait en tête d'y rajouter une petite touche personnelle. Mettre un peu de piquant à la sauce en fait...

La cerise sur le gâteau, le plat de résistance, la salle de contrôle de l'établissement. Il y avait toute un troupeau de joyeux lurons qui croyait que le domaine de la sécurité pouvait être laissé entre leur mains fragiles. Ils avaient tort, il n'avait aucune idée à quel point leur casino était en danger en ce moment, surtout avec Alexis qui avait toutes ses cartes cachées. C'était sans compter Mr. Kenter qui avait probablement un plan de caché dans ses manches. Ce dernier fut abordé cet étrange Mr. Pilago. Qui était-il? Le dieu des cieux vénitiens? Ou le coffre-fort qui abritait toute la fortune dérobée aux plus démunis? Et après on traitait Alexis de monstre, quelle blague! Il pourrait tous leur apprendre une bonne leçon, commençant par cet homme à la canne qui servait tout un discours à Joe. Un autre monstre aux méthodes discutables? La suite devenait d'un intérêt renouvelé, une collaboration entre les 2 créatures dites monstrueuses pourrait rapporter beaucoup. Comment initialiser le contact? Personne n'était au courant de l'intrusion du Prince, il fallait donc préparer le terrain avec précaution...

Mais Joe avait déjà commencé. Il utilisait la radiation pour faire valoir son point de vue. Très intéressant, un autre être muté pour le bien de l'évolution. Il méritait considération et respect, rien de moins. Les valeurs de cet homme radioactif était surement meilleurs que n importe quel humain en ces lieux. Il pensait, il réfléchissait mais Alexis ne voyait pas comme contourner l'effet négatif de l'énergie dégagée. Au moins, dans son univers, il pouvait se galvaniser de puissance et être prêt pour une nouvelle leçon de morale. Mais avant tout, les obstacles se dressant devaient d'être ramenés au sol mais visiblement, Mr. Kenter avait la situation bien en main. Toutefois, un petit détail attira l'attention du ténébreux. La porte de la salle venait de s'ouvrir et deux hommes bien armés s'engouffrait directement vers le destin libérateur qui leur était réservés: la mort.

Les réflexes surnaturels de l'ombre lui donnait un avantage face à des ennemis sans aucune particularité. Il avait des ressources qui n'était pas à la disposition de ses opposants et surtout, il n'avait aucune morale, aucune pitié. Il laisserait ses instincts s'amuser au gré de ses désirs les plus obscurs, les plus morbides. En ce moment, l'ennui se gagnait dans le cœur du ténébreux et il devait à tout prix se divertir. Deux nouveaux jouets venaient de tomber du ciel, pourquoi pas aller voir comment ils fonctionnent? Pas besoin de mode d'emploi, il suffisait d'aller chercher le rouge de la source. Glissant aux travers des ombres, il était prêt à foncer hors des ténèbres pour dévoiler au monde toute le prestige que les abominations pouvaient avoir. Maintenant à la portée des deux intrus, il passa à l'action. Surgissant hors de son refuge noir, il enfonça avec brutalité son arme dans le pied gauche de la victime qui se trouvait à sa droite. D'un seul coup, il fit glisser la lame de son couteau au travers de l'anatomie du pauvre homme qui avait mal choisi son moment pour intervenir. La lame remontait dans sa jambe et jusqu'au plus haut point de sa cuisse, tout proche du bien le plus précieux sur le corps d'un masculin. Le malheureux criait avec intensité tellement que la douleur le secouait jusqu'à l'âme. Une sensation horrible qu'il ne souhaitait à personne, c'est ce qu'il vivait en ce moment. Il ne faisait pas que sentir le sang couler hors de lui, il ressentait sa vie et son existence se déverser qui me méritait même pas d'être tâché par la plus répugnante des substances. Brusquement, Alexis retira son arme de la cuisse de sa victime et fit un agile mouvement de bras pour asséner un puissant coup de coude directement au visage de son opposant. Ce dernier tomba au sol, échappant son arme à feu qui se retrouva quelques mètres plus loin. Comment réagissait son compagnon?

Il était apeuré et terrorisé, ça va de soi. Il ne bougeait pas, il ne parlait pas, et il désirait surement plus que tout de vider le chargeur de son arme sur le meurtrier, le transperçant à chaque niveau de son entité corporelle. Le ténébreux se tourna légèrement sur lui-même, faisant face maintenant à l'autre garde qui n'était pas en position de riposter. Appuyant la pointe de sa lame sur la gorge du nouveau joueur, Alexis sourit tout en laissant place à ses paroles. Par elles-mêmes, elles causeraient un impact moral important...


"J'espère que tu ne pensais pas faire la différence en entrant ici. Tu dois être entrain de réaliser ce que tu es devenu, et ce que chaque humain dans ton genre est réellement. Une simple marionnette, et devine qui tire les ficelles? Oui, c'est bien ça, les monstres dans mon genre ou dans celui de Mr. Kenter ici présent. Je sais ce qu'on pourrait faire avec toi! Tu pourrais découvrir un nouveau jeu, qui te fera gagner plus que n'importe quel machine ou table de cartes dans tout Las Vegas. Si tu gagnes, si tu l'emportes contre mes règles, tu obtiendras le prix le plus précieux en ce monde, une récompense dont personne ose l'estimer à sa juste valeur: la vie. Dans le cas contraire, advenant une défaite, je préviendrai ta mère qu'elle ne pourra jamais te reconnaitre. Nous pourrions même installer une petite vitrine sur ton cercueil, histoire qu'elle voit toutes les larmes de sang que tu as versé parce que tu étais trop IMBÉCILE pour comprendre le jeu. Le choix est tien."

Les deux hommes se dévisageant jusqu'à l'os. La confrontation visuelle était une manche importante mais on voyait bien que Alexis prenait largement le dessus. Son mécanisme mental était en marche et était à la recherche de nouvelles règles glorieusement déterminés pour l'homme qui n'avait pas grande chance de s'en sortir indemne. Mais soudainement, le ténébreux souleva les épaules et chuchota quelques mots à l'intention de son "ami"...

"La mort est le messie de toute vie. Il brise les chaines qui rendent aveugles tous humains face à leur précieuse existence. Ils se rendent compte au dernier moment qu'ils ont fait l'erreur ultime de sous-estimer la chance qu'on leur avait laissé au début. Tu es chanceux parce qu'aujourd'hui, en cette magnifique journée, je te ramène à la case départ et la carte que tu as tirée te donne un raccourci direct! Les dés sont roulés, les cartes sont jetées, la partie est terminée."

Sans attendre, Alexis enfonça son couteau le plus profonde possible dans la gorge de l'homme, celui-ci mourant sur le coup. Le Prince fut un peu surpris par le jet de sang qui lui avait inondé le visage du liquide de la vie. Alors que le corps venait de s'effondrer, il découpa un morceau de chemises sur les cadavres et l'utilisa pour nettoyer ses traits sanguinolents. Sa démarche le conduit à quelques mètres devant Joe qui était encore debout au travers de ce charmant spectacle. Calme et confiant, Alexis rangea l'arme à l'intérieur de son manteau et plongea les mains dans ses poches, dirigeant son regard vers la façade vitrée de la pièce...

"Il est regrettable que nous ne sommes pas rencontrés avant, nous aurions surement pu partager plusieurs expériences riches en rebondissements. J'ose imaginer, et j'en suis persuadé, que vous n'êtes pas ici pour venir parier vos économies dans l'ambiance vicieuse du plus pur des pêchés humains. J'ignore ce que vous souhaitez faire de ce casino et c'est ici que tout commence. Les commandes sont entre vos mains, qu'avez-vous prévu en faire? Non loin que je veux me mêler de vos affaires mais vous comprendrez mon intérêt pour la chose. Peu de gens en ce monde sont prêts à réaliser les bonnes choses, ils ont souvent la peur comme pire ennemi. Vous semblez être prêt à commettre la bonne action et je suis très intéressé de voir ce que en serra les répercussions. Et puis après tout, le jeu en vaut toujours la chandelle."

Bien qu'il était solide, Alexis sentait l'effet des radiations se répandre en lui. Ce n'était pas ce qu'il appréciait le plus et bien qu'il était prêt à réagir en tout temps, c'était un mal nécessaire...
Revenir en haut Aller en bas
Gabrielle Stanton
Lollipop Candy♥BAD♥girl
avatar

Nombre de messages : 169
Age : 27
Date d'inscription : 03/12/2008

:::Votre Perso:::
Age du perso: 13 ans
Relations avec d'autres personnes: Joe [ Protect Me ? ] ; Arthur [ Hate you ? ] ; Alicia [ New Toys ]
Travail: /

MessageSujet: Re: .:[ Une expérience de morale]:. (Pv Alexis, Gabrielle)   Lun 2 Mar - 4:13

Ce qu'il y avait de bien à être un enfant ? C'est que l'on vous remarquait un instant pour vous oubliez tout aussi vite. Gabrielle avait été victime de ce type d'abandon, on l'aimait un jour, la haïssait le lendemain au point de vouloir la tuer. Une seule personne avait dérangé à cette règle et cette personne à présent, se trouvait à ses côtés...Dans cette voiture qui les menait tout droit à Las Vegas. Gabrielle avait dormit plusieurs heures, la route était longue et la pauvre enfant avait eu des jours plutôt mouvementé. Bien sur ! Elle c'était amusé et s'amusait toujours au côté de Joe...Lui accordant à plusieurs reprise des sourires que seul le clown pouvait voir. Lorsqu'elle ne dormait pas, elle observait la route défilé sous ses yeux, son front légèrement posé sur la vitre...Parfois, quelque discussion s'élevait...

« Un jour...Tu seras vraiment fier de moi »

Lui avait-elle dit sur la route...

Elle n'avait pas vraiment écouter sa réponse, déjà en position fœtal sur le siège qu'elle occupait pour retourner dans les bras de Morphée le reste du voyage. Dormir avait l'art de raccourcir le temps, ce qui était un avantage certain pour Gabrielle qui ne supportait pas attendre. Ce fut donc assez vite aux yeux de l'enfant qu'elle se retrouvait dans la ville du vice !
Tenant la main du Joker, chose primordial si elle ne souhaitait pas se perdre dans ce bain de foule, ils rejoignirent tout deux un casino. On avait essayer de refuser l'entrée à Gabrielle, mineur, elle ne pouvait en théorie pas se permettre d'entrer dans ce genre de lieu mais on pouvait dire que Joe c'était montrée assez persuasive pour qu'on ne l'ennuie plus avec ce détail. Observant tout autour d'elle, tout les sens de l'enfant était en éveil, sa curiosité plus attiser que jamais, elle observait les vices le plus odieux s'animer sous ses yeux. Au loin dans la rue, elle avait pu voir quelque bar qu'on aurait du plutôt nommé maison close et ici même, il s'agissait du pêché de l'avarice à l'état brut...Silencieuse et discrète, elle tenait la main de son tuteur, le suivant sans vraiment faire attention à ce qui se passait sur la scène principale, regardant plutôt ce qui l'entourait...Mais surtout, croisant le regard d'un homme...Étrange...

Quelque seconde avait suffit pour qu'elle se remette en marche avec Joe, ils allaient bientôt rencontrer le patron de cette forteresse d'avarice et alors que Gabrielle essayait en vint de recroiser le regard de cet homme, elle ne le vit plus du tout...Et fini par l'oublier, suivant la route...Les gorilles en question avait observer d'un mauvais œil la présence de cette enfant mais à nouveau, le Joker avait tenu à l'emmener et l'avait bien préciser.
L'enfant était habillé d'une jupe noir, une jupe qui aurait pu faire penser au tutu des danseuses classique vu qu'elle était fait en tulle mais celle-ci était beaucoup moins ''verticale'' que les tutus des danseuses classique. Contenant plusieurs couche de tulle pour éviter qu'on ne remarque ses sous-vêtements ou la silhouette de l'enfant. Portant des bas rayés comme à son habitude, bleu et noir pour ce soir, et des souliers vernis au pied...Elle avançait, eppoustant légèrement d'un geste de la main la chemise qu'elle portait, de couleur bleu, assortit au rayure, elle rappelait presque le genre de chemise qu'on aurait pu mettre pour uniforme scolaire et sur la tête de l'enfant se trouvait cette éternelle chapeau haute forme...

Ses petits pas, rapide, essayer de suivre la foulé des adultes, bien heureuse d'arrêter sa route dans cette pièce, cette salle de contrôle...La seule chose qu'elle savait, c'est que Joe lui réservait une surprise...Où ? Elle le savait à présent...Pourquoi et comment ? Cela restait encore à découvrir...Les choses s'enchaînait alors rapidement, l'homme important que le Joker connaissait avait prit la parole, annonçant de loin la colère de son tuteur, Gabrielle avait déjà lacher la main de celui-ci, sachant peut-être d'avance la réaction de celui-ci...Elle c'était légèrement éloigné, souhaitant évité un maximum de ressentir les effets des radiations.
Quelques seconde plus tard et la nausée lui prenait déjà l'estomac, un léger vertige aussi...Posant une main sur un des murs, elle patienta, ne réagissant pas...

Mais les choses allaient de surprise en surprise, le regard qu'elle avait croisé avant d'arriver ici était à nouveau présent, sa lame plus tranchante que jamais venait de faire en quelque seconde des victimes...Elle l'avait observer, silencieuse et discrète...L'avait-on complètement oublier ? Elle aussi souhaitait jouer.
S'écartant du mur...Alexis c'était approcher de Joe...Gabrielle se trouvant derrière les deux personnes, hors de leur champ de vision...Non loin de la sortie...Une erreur ?

Peut-être...
C'est-ce qu'on peut croire lorsqu'un autre garde qui entrait eut l'idée courageuse de prendre l'enfant pour otage...Une main lui maintenant les épaules et une partie du dos contre son torse et son arme braqué sur la tempe de l'enfant...Celle-ci avait les yeux baisser, sa frange ( ou chienne, je sais pas comment vous dire chez vous ) lui cachait une majeur partie du front mais elle avait légèrement pousser et cachait aussi à présent un fine partie de ses yeux...


« Maintenant c'est moi qui fixe les règles... »

Voulant tenir un peu plus fermemant la gosse, il fit basculer le chapeau qui quitta la tête de sa propriétaire pour rouler directement au pied d'Alexis...
Quelques seconde de silence, tous c'était tourné vers cette scène, ce nouveau spectacle...A présent...C'était à elle de rentrer dans l'histoire...


« uh...uh uh... »

Des sanglots, c'est ce qui semblait sortir des lèvres de l'enfant...

«  uh...iuh...uih...ih...ih ih...ihih ih ihih ih hih »

Le rire cristallin de celle-ci c'était levé dans la pièce, troublant peut-être le garde sur l'instant...Gabrielle avait les bras le long de son corps et pour ceux qui observait la scène à la place de Joe, Alexis ou le patron du casino...Ils pouvaient observer d'étrange et fine chose sortir du bout des doigts de Gabrielle, on aurait dit un faisseau lumineux, un fil légèrement argenté ou doré suivant la lumière, parfois multicolore...Si fin, qu'il était à peine perceptible bien que visible...

Quelque seconde avec suffit, quelque mouvement de ses doigt pour que les fils danse autour d'elle avec une grâce et une certaine beauté que Gabrielle appréciait...Un bras fut couper, tombant lourdement sur le sol, le revolver toujours présent dans la main de ce bras à présent sans corps pour le contrôler.
Par réflexe peut-être, l'homme lachat l'enfant, plaçant son unique main sur la plaie saignant...Le sang qui avait gliclé n'avait pas manqué de taché légèrement la joue de la petit fille lorsqu'elle c'était retournée...Dos à présent à Joe et Alexis...


« Un, deux,
Je te couperai en deux... »


La petite chansonnette s'élevait alors que la demoiselle relevait ses mains vers l'homme...Les fils dansant et ondulant toujours non loin de Gabrielle...Tel des serpents quasi invisible.

«Trois...Quatre...
Tu deviens rougeâtre...»


Son autre bras fut couper, les hurlements déchirant les lieux...

« Cinq, six...
Tes jambes raccourcissent... »


Et comme le dit la chanson, les pieds furent trancher net par les fils mortels...

« Sept...Huit...
Je suis le cadeau fortuite... »


La macabre comptine poursuivait alors qu'elle fit un pas de plus en avant, s'approchant de l'homme quasi démembrer, ses souliers vernier se tachant de sang...Ses pieds dans la flaque de ce liquide, elle regarda l'homme...Terminant la chansonnette.

« Neuf...Dix...
Bonne nuit... »


Elle tendit une main, une seule, les fils dansant autour du visage de l'homme l'entaillait de temps à autre sans pour autant le blesser, sur les cinq fils, deux d'entre eux était droit, fixe, se dirigeant dangereusement et rapidement vers la pupille de l'homme...Perçant les yeux...L'homme hurlait, la torture était intense...Alors que l'enfant semblait s'amuser...
Tout cela n'était qu'un jeu pour elle...

Les fils disparurent, entrant un à un dans le corps de sa jeune fille, le sang se raclant sur le bout de chacun de ses doigts...Elle fini par se retourner...Refaisant face à Joe et Alexis, sautillant alors tels une gamine dans une cours de récréation jusqu'à Alexis, elle s'accroupit, bien qu'un peu étourdit par les radiations, prenant son chapeau haute forme...Elle le replaça sur sa tête, l'homme continuant de rire...

Relevant les yeux vers ''l'intrus'', elle lui sourit innocemment...


« Bonsoir... »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: .:[ Une expérience de morale]:. (Pv Alexis, Gabrielle)   Dim 8 Mar - 18:17

Le plan, il fallait parler du plan. Joe était tous a fait concentré pour le moment tous se passait bien. Il avait découvert un nouvel as dans sa manche, un jeune homme qui était sorti de son ombre. Cet inconnu c’était montré d’une aide précieuse, en effet il avait grâce à lui éliminé des personnes qui venait compromettre sa guerre sainte. D’un certains points de vue on pouvait bien désigner cela comme une guerre sainte, la religion était tellement folle, le monde ne tournait plus rond et les soit disant martyrs se faisaient connaitre de tous en défendant soit disant une cause juste. Joe lui voulait montrer au monde à qu’elle points les êtres humains était pathétique, Le vénitien n’était que le début de la rigolade,… Oh oui après il reviendrait s’occupé du Monte cito se n’était qu’une question de temps.

Son petit rayon de soleil quand à elle avait enfin mit en application tous ce que Joe lui avait enseigné. C’était en quelque sorte une fierté pour cet homme, il avait appris les rudiments de la vie. Peut être que Joe devrait écrire un livre « terrifier pour les nul ». Le pire c’est qu’il pourrait se faire de l’argent. Elle avait démembré cet homme avec tant de facilité et de déconcertante que sa ressemblait à un jeu d’enfant. C’était le cas, car son petit sucre d’orge était encore un enfant qui avait déjà connu la dureté de la vie.

Il fallait maintenant passé à la seconde phase du plan. Il était rentré dans la bergerie maintenant il devait monter le mur et après ils allaient massacrer les petites brebis innocente que le destin avait confié entre ses mains.

Il se retourna alors vers les commandes du casino, elle n’avait pas vraiment changé. Son oncle c’était juste contenté de les renouvelaient. Il ne fallut pas plus de cinq petites minutes pour Joe avant qu’il arrive dans les commandes de l’établissement. Le piège allait être en marche. Il appuya alors sur une touche et l’établissement tout entier, la panique ne se fit pas sentir. Il était trop occupé à perdre leur argent ou santé mental. Joe saisit alors un pistolet qui était par terre. Les radiations avait frappé tous le monde, il était à moitié inconscient pour la plus part. Joe visa alors rapidement la tête de ces victimes. Mr Kenter n’avait pas de temps à perdre avec ces balivernes et les vermines ne devaient pas fusilier son plan.

Mr Pilago était encore allongé par terre. Il n’arrivait pas à se lever, il était comme impuissant par terre. Il rampait comme un véritable mollusque sur le sol. Le Joker le saisit au niveau des cheveux, il le tira sur quelque mètre afin de le mettre sur son trône mais il sortit un rouleau de scotch tout en y attachant ses mains et ses jambes.


Regarde cher oncle chérie… Je vais te montrer ma vision du monde et je t’en remercie. Tu ne peux pas savoir comme il était difficile de pouvoir venir ici mais j’étais sûre qu’avec toi sa fonctionnerais… Tu es toujours aussi pathétique méprisable et lâche. Tu te caches toujours derrière té gros bras maintenant ca va être à mon tour de jouer tu comprends, tu m’as humilié pendant tellement longtemps que maintenant je vais te montrer qu’il fallait avoir peur de moi Mouahahahahahah… Tu penses encore que les criminels ont des valeurs mais je pense que tous ce qui ne nous tue pas nous rendent encore plus fou Hihahahahahahahaha

Joe regarda alors tous les écrans de contrôle, certaines personnes avaient remarqué que l’endroit était fermé. Ils étaient piégés comme des rats cela faisait hurlé de rire Joe. Il allait bientôt attaquer la dernière partie de son plan mais il se retourna enface de l’ombre.

Je crois que nous avons la même vision de la justice et du bien n’est’ il pas ? Nous allons montrer au monde cette vision ? Mouahahaha… Que dis tu d’une petite expérience morale pour voir si toutes les choses qu’ils prétendent être n’est qu’un mensonge, ils ne sont que des batards que nous devrions effacer de la surface de la terre. Mon ange je suis fier de toi, viens donc t’asseoir à coté de moi.
Revenir en haut Aller en bas
Alexis Kane
The Man That You Fear
avatar

Nombre de messages : 2526
Age : 29
Pouvoirs : Création/contrôle des rêves, Maitrise des ombres
Côté Coeur : Darkness
Date d'inscription : 23/10/2008

:::Votre Perso:::
Age du perso: 30
Relations avec d'autres personnes: Sylar (--), Kerry (--), Alex Dumont (--), Sky (+/-), Billy (----), Caïn (+), Asami (-), Rick (-), Galadriel (+), Edmond (---), Gregory (--), Jaden (-), Mickael (---), Alison (++), Peter (---)
Travail: Aucuns

MessageSujet: Re: .:[ Une expérience de morale]:. (Pv Alexis, Gabrielle)   Jeu 12 Mar - 5:16

Ce qu'il y a de particulier avec les enfants, c'est qu'ils sont plein de surprises. Qui aurait cru qu'une petite fille pouvait être à l'origine d'un jeu aussi passionnant? Ce n'était plus de la torture, c'était un niveau de souffrance supérieur hors des sphères de compréhension du petit humain des temps modernes. Gabrielle faisait danser d'étranges fils à partir de ses doigts, comme si elle était à la recherche d'une marionnette pour jouer. Être découpé de la sorte, voilà un bien triste sort pour un homme qui n'avait aucune confiance en le destin. Et Alexis était témoin de cette grande mascarade, agissant comme spectateur plus tôt que joueur pour une rare fois. Il analysait attentivement la façon de faire de cette petite créature et il était fasciné, il aimait beaucoup ce qu'il voyait. Trop peu de fois il avait pu profiter d'une si agréable vision de la réalité, pourquoi ne pas savourer sans tout dévorer en ce moment? Comme un épice parfaite à un succulent repas, il y avait ce chapeau. Grand, un peu rond, il avait une étrange forme cylindrique. Le ténébreux s'était penché en direction de cette pièce du plateau qui avait échappé à son attention jusqu'à maintenant. Quoi en faire? Il pourrait le porter, peut-être que ça lui ferait bien? De plus, un accessoire de ce calibre rajouterait de la force au prestige du meurtrier. Une méthode douteuse mais il faut prendre des initiatives pour obtenir des résultats.

Une initiative... Un éclair de génie qu'on disait dans le grand dictionnaire de l'humanité, c'était ce qui devait surgir pour que les ténèbres puissent faire leur trace. Dire que l'origine de cette réflexion n'était qu'un simple chapeau porté par la délurée des poupées. Alexis fut d'ailleurs tirer de ses pensées par cette jeune fille qui l'accueillis avec un sourire et des salutations toutes innocentes. Tout un contraste avec la sanguinaire des instants passés. Se redressant sur ses jambes, le Prince lui fit directement face en penchant légèrement la tête sur le coté. Était-il seulement prêt à affronter un monde nouveau? Surement, vu son calme légendaire et son parler posé et habile...


" Voyez-vous ça, un ange aux cheveux noirs. Théoriquement, c'est impossible mais il me semble que tu es un spécimen qui fait mentir toutes les règles mythologiques. Tu joues à des jeux très intéressantes pour ton âge tu sais? C'est d'une exception remarquable, si tous pouvaient être comme toi à ce stade-ci de leur avancement personnel mais encore la, ton petit sourire perdrait de son charme. Tu joues très bien en plus, tu vas vouloir jouer avec moi? On pourrait essayer de nouvelles choses et s'amuser avec les grands égoïstes de ce casino qui recherchent leur richesse dans la plus grande faiblesse. Pathétique il disait, avec raison dirais-je... "

Le Ténébreux claqua légèrement des mains en un sourire convaincu. Il était curieux d'entrainer Gabrielle sur son propre terrain de chasse régi par ses propres règles, voir jusqu'où le sadisme enfantin avait ses limites. Son initiative allait prendre place mais avant ça, avait-il donc oublié ses bonnes manières? Il n'avait même pas daigné se présenter à des partenaires d'affaires aussi sympathiques et compréhensifs que les deux nouveaux venus. Faisant surgir son éternel compagnon, le couteau de cuisine de maman, il agrippa le manche solidement. Une étincelle fit briller la lame de tous ses feux, révélant à la population la beauté métallique de l'arme. Parfaitement propre, sans aucuns défauts, le reflet parfait du sens du meurtre du jeune homme. L'arme disparut à nouveau dans la profondeur du noir, laissant la main de Alexis vierge de tout instrument de destruction. S'inclinant légèrement, il salua Joe et Gabrielle dans le respect et la fierté.

" Un royaume, une ombre, un roi. Le symbole des ténèbres dans toute leur splendeur, le soleil du désespoir des heures, noirci pour l'honneur et assombri pour sa grandeur. Je suis Alexis Kane, attitré des surnoms les plus flatteurs pour un être de mon espèce. Je ne m'attendais pas à une rencontre de la sorte dans l'incarnation du vice humain à son paroxysme. Vous vous démarquez du lot, vous avez su attirer mon attention et je n'en regrette rien. Le jeu... C'est une activité de groupe, n'est-ce pas? "

Le Prince se mit en marche, dirigeant ses pas vers une de ses deux victimes, celle qui avait la cuisse dans un piteux état. L'homme n'était pas dans la mort mais il était à ses portes, il y cognait très fort d'ailleurs. Dévisageant le condamné dans l'air le plus dégouté, Alexis sourit malgré tout. Il se pencha le mourant qui demandait la grâce, cherchant l'évasion dans la pitié qui pouvait habiter ce monstre. Une grossière erreur en soit. Le ténébreux s'agenouilla devant le corps sanglant et plongea l'extrémité de ses doigts dans la grande mare rouge entourant l'épicentre de son art. Il y traçait toute sorte de signes sans aucune signification, peut-être un geste posé dans l'inconscience...

" Justice, bien, qu'est-ce que cette définition de la réalité? C'est d'un ridicule répugnant vous savez. Il n'y a aucune justice dans la vérité, aucun bien dans notre propre créativité. Les humains s'inventent des raisons pour croire à l'espoir d'un monde meilleur qui n'existera que dans leur rêves les plus fragiles. Je crois que vous avez raison, Mr. Kenter, ils méritent tous une bonne leçon expérimentale de morale. C'est leur jour de chance dites donc! Nous allons leur enseigner le dur métier de la vie pour se payer le plus grand luxe d'une existence: la retraite de la Mort. "

De nulle part, un petit globe de ténèbres apparut au-dessus de la tête de l'homme mourant. La sphère tournoyait sur elle-même, annonçant sans doutes une plus grande tempête. La création noire, à peine plus imposante qu'une orange, était d'un concentré d'énergie impressionnant. Il en dégageait beaucoup de puissance et elle avait bien des similitudes avec une bombe à retardement mais il en était tout autre. Puis soudainement, toujours dans sa position accroupie, Alexis se mit à dégager des petits rires successifs. Pourquoi? Et pourquoi surtout il imita le bruit d'un réveil-matin par la suite? Il s'expliqua bien calmement...

" Oups! Il est l'heure de se réveiller, le cadran a sonné! "

Le bruit d'une lame qui transperçait la chair humaine, c'était le seul écho qui résonnait dans le silence de la pièce. Effectivement, le fidèle couteau du jeune homme s'était échappé de la sphère de ténèbres pour se loger dans le crâne du souffrant, l'achevant sur le coup sans lui laisser une possibilité d'échappatoire. Tout était fini, il fallait passer à la prochaine étape du jeu qui n'en pouvait plus d'attendre sa boite pleine de secrets et de mystères. L'inconnu est toujours plus attirant quand on ne sait pas ce qui nous attend au bout du chemin. C'est avec cette pensée que le Prince se laissa glisser progressivement dans les ténèbres, prenant soin de bien récupérer son précieux et se dirigeant ensuite vers l'imposant panneau de contrôle. Sa traversée était brève et les occupants de la salle n'avait même pas prolonger un clignement de yeux que Alexis était déjà matérialisé de nouveau dans l'espace du temps, à proximité des écrans. Debout à coté de Joe et Gabrielle, il analysait la situation avec curiosité...

" Vous avez un plan, ça ne fait pas de doutes. Mais quel est-il exactement? Jusqu'où il repousse les limites du jeu? Je souhaiterais y inclure ma participation et ma petite touche... personnelle à cet œuvre. Le fruit de cette collaboration se doit d'être cueilli mais il faut le faire pousser avant tout. Pour un monde meilleur, vous n'y voyez aucune objection, j'en suis convaincu. Après tout, comme le grand sage l'a déjà dit, plus on est de fous, plus il y a de morts. "

Sa blague-proverbe était digne de la plus grande des nullités mais il s'en moquait, il ne pouvait s'empêcher de rire malgré tout...
Revenir en haut Aller en bas
Gabrielle Stanton
Lollipop Candy♥BAD♥girl
avatar

Nombre de messages : 169
Age : 27
Date d'inscription : 03/12/2008

:::Votre Perso:::
Age du perso: 13 ans
Relations avec d'autres personnes: Joe [ Protect Me ? ] ; Arthur [ Hate you ? ] ; Alicia [ New Toys ]
Travail: /

MessageSujet: Re: .:[ Une expérience de morale]:. (Pv Alexis, Gabrielle)   Dim 29 Mar - 14:53

Pouvait-on réellement la considérer comme une enfant ? Ne serait-elle pas plutôt un démon dans un corps d'enfant ? C'était ainsi que son propre oncle l'avait définis, c'était ainsi que tous l'avait toujours définis. Tous...Sauf Joe...L'unique personne à s'être occupée d'elle, l'unique personne à l'avoir prit sous son aile sans jamais avoir eu l'idée de l'abandonner un jour au coin d'une rue comme on abandonne un chien dont la responsabilité est devenu trop lourde pour les maîtres. Combien de fois n'avait-elle pas revêtu ce masque de chien abandonné ? Combien de fois n'avait-elle pas agir comme un chien, cherchant dans les poubelles ce qui pouvait lui permettre de survivre à sa fin ou sa soif. Au bout d'un moment, on prend ce que l'on a besoin avec les moyens que l'ont possède. Ainsi, ses majestueux fils de la mort lui avait procurer logis, nourriture, vêtement, boisson...Tous ce qu'un Homme à besoin pour pouvoir vivre. Elle avait très certaine grandit trop vite, apprenant trop tôt les dur réalité de la vie. L'abandon...La torture...Ses deux mots n'étaient en rien inconnu à la demoiselle qui aujourd'hui reprenait de droit ce que la vie avait eu de cesse de vouloir lui enlevé. Aujourd'hui, c'était elle qui torturait les autres. Manger ou être manger...Ainsi allait le cycle et elle avait depuis un moment choisi son camp...Tuer...Ou être tuer...Gabrielle savait lequel des deux étaient le plus amusant...

Elle déposa le chapeau haute forme sur sa tête, dignement, elle ressemblait presque à un personnage de fiction, un air dantesque ressortant de se chapeau, l'excentrisme de la demoiselle ressortant au travers de ses vêtements essentiellement noir et sobre pour l'occasion. Petite sourire sur ses lèvres, elle reprenait l'image de petite fille qu'elle avait garder. Ses cheveux légèrement emmêlé à cause de leur longueur. Elle écoutait...Silencieuse...


" Voyez-vous ça, un ange aux cheveux noirs. Théoriquement, c'est impossible mais il me semble que tu es un spécimen qui fait mentir toutes les règles mythologiques. Tu joues à des jeux très intéressantes pour ton âge tu sais? C'est d'une exception remarquable, si tous pouvaient être comme toi à ce stade-ci de leur avancement personnel mais encore la, ton petit sourire perdrait de son charme. Tu joues très bien en plus, tu vas vouloir jouer avec moi? On pourrait essayer de nouvelles choses et s'amuser avec les grands égoïstes de ce casino qui recherchent leur richesse dans la plus grande faiblesse. Pathétique il disait, avec raison dirais-je... "

Gabrielle avait noter cette ironie simple qu'Alexis avait eu de la prénommer « un ange aux cehveux noirs ». N'ayant aucun souvenir de s'être directement présenter à ce jeune homme dont la prestance, Gabrielle devait bien l'avouer, ne la laissait guère indifférente mais à nouveau, cette prestance était bien vite balayé par l'amour qu'elle portait pour Joe.

« Un ange...Ih ih...Vous avez raison...Je m'appelle Gabrielle »

Jouer ? Ces simples mots faisaient naître dans le fond de ses yeux une étincelle de malice et de curiosité...Tous ce qui pouvait l'amener à jouer était forcément intéressant pour elle. Il claqua des mains et la demoiselle répondu

« Apprenez moi de nouveau jeu »

Et à son tour, l'enfant claqua des mains dans une imitation presque parfaite du geste qu'Alexis avait eu quelque seconde plus tôt. Mais elle posa ses yeux vers Joe...

« Si j'en ai la...Permission... »

Murmura-t-elle avec malice assez fort pour que Joe lui-même puisse l'entendre et s'il posait ses yeux sur sa protégée, il pouvait observer le genre de sourire et de regard qui pourrait empêcher n'importe quel père à dire non.

Au pied de la demoiselle, sur ses souliers cirés, tombait goutte à goutte le sang qui c'était racler sur ses doigts lors que ses sublimes filins de la mort était retournée dans le corps de leur maitresse. Laissant entendre des petits plics et plocs dans un rythme de plus en plus lent jusqu'à ce qu'il ne reste que le bout des doigts rouges. Frottant sans aucune retenue et délicatesse ses mains à sa jupette. Elle n'avait ni mouchoir, ni envie d'en demander, ses vêtements ne serviraient que pour ce soir de toute manière. Une étincelle attira son attention sur une lame brillante, tellement, semble-t-il, affuté, qu'elle semblait douce au touché...Et si Gabrielle en avait eu la possibilité, elle aurait très certainement posé ses doigts sur cette chose. Et dans un tour de passe-passe qui effraya l'enfant, l'arme disparut. Cette ombre apparut avait fait naître à nouveau des souvenirs douloureux. Cette physicienne...Cette matière...Sombre...Et extrêmement douloureuse...Elle l'avait torturée...Très vite, ses souvenirs furent effacé par une présentation digne d'un roi:


" Un royaume, une ombre, un roi. Le symbole des ténèbres dans toute leur splendeur, le soleil du désespoir des heures, noirci pour l'honneur et assombri pour sa grandeur. Je suis Alexis Kane, attitré des surnoms les plus flatteurs pour un être de mon espèce. Je ne m'attendais pas à une rencontre de la sorte dans l'incarnation du vice humain à son paroxysme. Vous vous démarquez du lot, vous avez su attirer mon attention et je n'en regrette rien. Le jeu... C'est une activité de groupe, n'est-ce pas? "

Et alors que le prince des ténèbres s'approchait de l'une des victimes...Gabrielle, enfant malgré elle, avait déjà son attention ailleurs, s'approchant tout simplement de la table énorme à laquelle se trouvait Joe...Des tas de télévision sous les yeux de la demoiselle qui avait une folle envie d'appuyer sur l'un des boutons pour éveiller sa curiosité. S'asseyant à côté de Joe comme celui-ci avait eu la gentillesse de le lui demander, elle fini balader ses doigts autours des boutons, imitant, mimant un petit bonhomme marchant...Ses jambes étant l'index et le majeur de sa main. Elle se baladait...Tranquillement...Alexis et Joe discutant entre adulte et comme tout bon enfant qu'elle était...Elle ne se mêlait pas des discussions des grands...Du moins...En apparence...

« Tu ne devrais pas rester avec lui... »

Une voix, un simple murmure, est-ce que Joe l'avait entendu ? Gabrielle en doutait, entre les plaintes d'une victime d'Alexis et celle de sa propre victime démembré et aux yeux éclatés qui hurlait...Il y avait trop peu de chance que son père l'ait vraiment entendu. Ne daignant même pas tournée la tête vers le vieillard qui avait besoin d'une canne pour se déplacer...Elle ne fit que sourire, écoutant la suite de son discours.

« Tu pourrais avoir un avenir radieux... »

Quel avenir offrait-on à se que le monde qualifiait de monstre ? Son oncle lui avait dit la même chose lorsqu'il l'avait emmené de force aux États-Unis

« Je pourrais m'occuper de toi...Tu ne serais plus dans le besoin... »

Continuant de faire balader ses doigts sur la table de contrôle, elle posa ses yeux sans bouger sa tête, vers le vieil homme, le patron même de ce lieu. Ce même sourire en coin alors que derrière elle une lame avait émit un bruit étrange, tuant d'un coup net l'une des victimes qui se plaignaient encore des sévices reçu. Pour sa part à elle, elle préférait entendre hurler sa victime, l'entendre approcher de la mort, la voir venir...Et lorsque le silence reprenait ses droits, c'étaient pour elle l'apogée même de cet art qu'était de tuer.

« A une condition... »

Son sourire revenait...Joe et Alexis discutait encore...Jusqu'a ce que le silence reprenne ses droits...

« Tues les pour moi... »

Une demande que cette fois ci...Ni joe...Ni Alexis n'avait pu manquer, tous avait pu l'entendre alors que l'enfant avait cesser de faire balader ses doigts tout autour des boutons qui ornait cette table de contrôle. Elle tourna enfin la tête vers le vieillard et dans un sourire malicieux, elle tendit sa main vers Joe, un mince fil commençant à l'approcher, tel un serpent, il entourait semblait vouloir entourer le clown...Les espoirs du vieil homme grandissait au fur et à mesure que la demoiselle jouait ce petit jeu.
Un geste, sec, rapide et en un éclair, le filin mortelle venait de fouette la joue de l'italien ( j'ai supposé qu'il était italien en vue de son nom ). Une coupure, rien d'attroce, cela devait juste piquer un peu. Observant le patron des lieux...Elle rit et lui dit:


« Je pourrais vous faire...Très mal... »

Signe qu'il valait mieux pour lui de se taire.

« Vraiment très mal... »

[i]Cessant d'écouter le vieil homme, le fil disparut dans le corps de la demoiselle alors qu'en même temps, elle attrappa le bras de Joe et s'y accrocha tendrement.


« On joue à quoi maintenant ? »

Relevant la tête vers son plus grand ami, elle lui sourit, le genre de sourire que seul Joe avait le loisir d'observer, Sincère...

« Je m'ennuie... »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: .:[ Une expérience de morale]:. (Pv Alexis, Gabrielle)   Lun 13 Avr - 14:55

Kenter ne prêtait pas attention aux deux personnes qui se trouvaient à coté de lui. Il cherchait une commande, pour pouvoir diffuser partout son image. Joe c’était assit sur un fauteuil a roulette et regardait tous les écrans tous en faisant des réglages. Son petit ange s’agitait à coté de lui. Elle disait des choses mais le Joker était tellement obnubilé par son problème de matériel jusqu’au moment ou elle s’amusa avec son oncle. Le clown se retourna tous en la regardant.

Mon ange ce soir nous allons nous amuser…Mouahahahah… Le spectacle n’en sera que plus amusant.


D’un geste expert Joe sortit une boite de la poche intérieure de sa veste. C’était une petite boite qui contenait des centaines de fines aiguilles. Il en sorti une tous en se dirigeant vers son oncle. Il prit l’aiguille et l’enfonça dans l’index de sa main droite. Joe tendit alors une aiguille à Gabrielle, il allait trouver un moyen de la divertir. Le sourire terrifiant du monstre attendait uniquement un sourire de son petit rayon de soleil. Il allait peut être enfin pouvoir s’amuser car ce n’était que les préludes d’une soirée qui s’annonçait passionnante.

Tiens ma puce… Alors Mr Kane vous vous dite prince des ténèbres… Je vais vous monter les véritables ténèbres que je vais abattre sur Las Vegas. On pourra sentir leur peur, qui sera retranscrire sur le visage… On pourra même sentir l’effroi qui s’emparera d’eu. Je me languie de voir les mouvements de fuite cette ville. Elle va devenir un enfer et les gens vont littéralement mourir de rire mouahahahahaha.

Le clown se dirigea vers son oncle et sorti un cigare de la poche intérieur de son otage. Il alluma à l’aide de la chaleur des radiations. Après avoir commencé à fumer son cigare, il se rapprocha des écrans tous en appuyant sur un bouton. Soudainement tous les écrans du casino affichaient la webcam qu’il y avait sur le post de surveillance montrant le clown macabre et son sourire ne laissant présager rien de bon.
Bonsoir Las Vegas, ce soir nous allons avoir droit à une petite leçon de morale. Mouahahaha. Vous pensiez que l’événement était juste une histoire isolé non… Haha haha non. Vous pensiez que les militaires avaient établit l’ordre à New-York pas du tous mais alors pas du tous… Le casino est à moi maintenant mouahahaha et ce soir vous serez l’attraction de la soirée… Un seul d’entre vous survivra. Nous allons laisser place à la sélection naturelle. Vous avez environ 6h pour tous vous entre tuer sinon je vous ferez tous sauter, chaque quart d’heur qui passera fera baisser la température du casino de 5 degré. Sachant que la température moyenne du casino est estimée à 20 degré. Je vous laisse faire le calcul…
Joe coupa alors les liaisons laissant, les joueurs et les personnes du casino enfermer dans cette futur tour de glace. Dans cette tour d’ivoire, le monstre arrivait à voir tous le casino et petit à petit, les gens allaient céder à la folie. Ce n’était qu’une question de temps avant que la boucherie ne commence. Le Joker fit ses réglages et ainsi toutes les chaines de Las Vegas pour leur montrer ce sinistre spectacle. Le monstre se retourna tous en faisant face à ses invités.


Que le spectacle commence…
Revenir en haut Aller en bas
Alexis Kane
The Man That You Fear
avatar

Nombre de messages : 2526
Age : 29
Pouvoirs : Création/contrôle des rêves, Maitrise des ombres
Côté Coeur : Darkness
Date d'inscription : 23/10/2008

:::Votre Perso:::
Age du perso: 30
Relations avec d'autres personnes: Sylar (--), Kerry (--), Alex Dumont (--), Sky (+/-), Billy (----), Caïn (+), Asami (-), Rick (-), Galadriel (+), Edmond (---), Gregory (--), Jaden (-), Mickael (---), Alison (++), Peter (---)
Travail: Aucuns

MessageSujet: Re: .:[ Une expérience de morale]:. (Pv Alexis, Gabrielle)   Lun 27 Avr - 5:40

(Vraiment désolé pour le délais... Je tacherai de pas répéter cet inconvénient)

Que c'était ironique... Ce petit bout de chair humaine en pleine évolution portait le nom de Gabrielle. Gabrielle... Comme l'ange des cieux, comme l'agent du paradis en pleine quête de purification et de rédemption. Mais que voulait-elle, que recherchait-elle? Si jeune et si ancrée d'une ambition démesurée , aucunement consciente de la valeur réelle de ce cadeau de la nature. Pourtant, elle semblait comprendre comment l'esprit du ténébreux pouvait adopter des manières peu orthodoxes à perpétuer des amusements sanglants mais glorifiants pour l'honneur masquée d'un monstre obscur. Elle voulait apprendre, apprendre l'art du maitre qui ne se laissait posséder par aucune pitié, aucune limite morale l'empêchant d'agir en toute impunité. Dans son regard, dans les yeux attendris de l'enfant, on pouvait en faire la lecture qu'elle avait un potentiel démentiel, qu'elle méritait un enseignement digne des plus grands. De nouveaux jeux? Non... Ce serait bien plus, ce serait encore plus fort de signification. Ce ne serait plus un jeu ou un divertissement piètre et désuet... Alexis transmettrait à Gabrielle le savoir ultime... Comment altérer la réalité pour la soumettre à notre volonté, comme le faire avec classe, avec le prestige digne d'un roi...

Alors que Joe semblait chercher des commandes qui échappait à compréhension du Prince, Alexis se tourna de nouveau vers Gabrielle, les bras croisés, le regard tranchant...


" Gabrielle, enfant de l'âme déchirée par la vérité dégoutante de l'humanité, dit moi, jusqu'où es-tu prête à aller pour recevoir le précieux bien de l'évolution? Tu ne devrais pas attendre que l'on te permette de faire cette exploration spirituelle essentielle... J'imagine que tu n'as pas peur de la beauté de la mort ou de la juteuse énergie du liquide sanglant humain alors n'ai pas peur... De te laisser emporter par l'inconnu, par celui qui fait amuser les songes les plus sombres de nos recoins mentaux... Je ne suis pas un monstre, ni un démon, ni un messager des Enfers, ni une ombre rampante, ni un représentant de la mortalité... Seulement un être qui a ouvert les yeux sur la laideur de l'heure, sur les champs dévastés de ce monde qui s'offre à nos pieds dans la plus grande pitié...T'apprendre, Gabrielle, le bouleversement t'en renverserait mais je ne doute pas que tu sois prête pour ce traitement de faveur. "

Le ténébreux fit tourner brusquement ses talons et se dirigea vers la façade vitrée de la pièce. Devant lui, se dressait le magnifique spectacle que Joe avait enclenchée avec sa petite intervention télévisée. Mais, sans le faire paraître, rester figer dans le marbre de son calme, il restait quelque peu sceptique pour une raison inconnue. Cette manière d'agir était certes respectable mais elle ne cadrait pas avec perfection dans les forces de Alexis. L'impact psychologique était la mais il n'était pas assez grand, peut -être que le Prince pourrait y remédier à sa façon, en y rajoutant son petit grain de sel. Mr. Kenter tentait d'établir son royaume dans le vice incarné, pourquoi alors les ténèbres devraient laisser leur place de choix de supériorité? Allons, ce n'était pas lui de se laisser marcher sur les pieds dans une situation aussi forte de tentation. Déposant le bout de ses doigts gantés contre la grande fenêtre, l'homme souleva un petit rire avant de placer à son tour quelques mots...

" Je ne prétends rien, Mr. Kenter, je ne fais qu'admettre une optique de la réalité parfois aveugle aux yeux de ceux qui ne sont pas plongés dans les ténèbres. Votre définition de ceux-ci est intrigante mais quelque peu... inexacte, malheureusement... Remarquez que votre jeu reste d'un intérêt redoutablement particulier... "

Avec une assurance et une précision qui lui était propre, Alexis laissa son pouvoir faire sa manifestation tant attendue. Des vagues d'énergie très noire, très concentrée se propageait à partir de l'épicentre de cet univers mystérieux. Pendant que les vagues couvraient presque la totalité de la façade vitrée, le ténébreux se fit un peu plus philosophe et reprit son discours si bien ficelé...

" Qu'est-ce que les ténèbres à proprement dit? Une terreur qui s'abat sur le cœur des faibles ou bien une matière intangible mais bien présente? Vous savez, j'en ai le contrôle absolu de cet élément et j'en suis venu à plusieurs conclusions... Quel que soit leur forme, leur odeur, leur saveur, on ne peut vivre sans eux. La preuve, la nuit fait parti du cycle naturel de notre planète, et comment on la définit? Noire... Quand l'astre solaire se reflète sur votre peau, qu'est-ce qui en est dégagée? Une ombre, rampant à travers nos soucis et se faufilant dans notre inquiétude pour chasser le doute... Vous voyez, tout ceci est indissociable de notre vérité et les mortels la redoutent la vérité... En résumé, ils ne comprendront jamais, car les ténèbres sont éternels, la force la plus redoutable qui peut chasser à la poursuite de cette lumière fuyante... Permettez moi d'en faire une petite... démonstration de mes ténèbres, les véritables... "

Retirant sa main de la surface solide, Alexis observa intrigué le panneau de la situation qui se dressait à sa vision. Le plateau était parfait, idéal pour l'étendue de son sombre génie. Dans un clignement de yeux, le Prince était déjà évaporé dans les ombres grouillantes des victimes cherchant désespérément une sortie à leur malheur, en vain. Recherchant sa proie idéale, c'est alors qu'il surgit aux cotés d'un homme quelconque. Ce dernier sursauta, comme s'il n'en avait pas assez des mauvaises surprises...

" Qui...qui... qui êtes-vous? "

" Je suis un chasseur qui se balade sur un terrain de piètre qualité... Tu veux survire, tu veux avoir une chance de revoir ta femme ou surement ta maitresse? Tu souhaites pouvoir laisser tes billets verts couler entre tes doigts dans le vice, le jeu et la corruption? "

" Oui... hem, non... de quoi vous... vous parlez... ? "

D'un geste vif, Alexis dégaina son fidèle couteau et le remit à l'homme dans un geste plutôt étonnant. Ce n'était pas dans les habitudes du ténébreux de se débarrasser comme tel de son meilleur allié. Pourquoi? Pourquoi laisser un pauvre humain sans destin aux commandes de ce grand festin?

" Humain, créature frêle et insensible aux courants contraires de la société fidèle à sa médiocrité, tu t'apprêtes à faire le premier pas dans un jeu, un plateau immense qui s'offre devant toi. Prend le comme une épreuve de survie, un test de ta véritable valeur qui ne vaut absolument rien à tes yeux. Tu n'as aucune estime de la vie, tu redoutes la mort car tu gaspilles ta vie dans l'établissement qui la substance de ton âme déjà pauvre en sens logique... Ce que je t'offre, c'est une chance vers la rédemption, vers la libération de ce cauchemar... Comme d'habitude, comme n'importe quel autre imbécile avant toi, tu as le choix... Voilé par les ténèbres mais ouvert à un résultat funèbre ou libéré des ténèbres et décoré d'une autonomie suprême? Le problème il reste toujours, c'est le choix... "

" Vous êtes foouuu!? Je veux... juste... survivre... "

" Pitoyable... Je me demande comment alors tu te débrouilleras dans les écrits du livre que je t'ai réservé... "

C'est avec un dégout certain que Alexis donna un violent coup de pied à l'homme qui se retrouva propulsé directement dans une des tables de jeux. Le ténébreux s'attendait à ce que ça se conclut de cette façon, il devait donc pousser le rythme pour que le roulement soit efficace. De nouveau, il se dissipa dans les ombres et revint à son point d'origine, non loin de Joe et Gabrielle. C'est en les regardant qu'il traça un rapide sourire sur ses lèvres...

" Permettez que je fasse ma part du spectacle? Ils apprécieront, j'en suis certain. "

D'un autre volte-face, il se retourna vers la façade qui laissait entrevoir la grande salle. Joignant ses mains dans le bas de son dos, le ténébreux prit une grande respiration et ferma les yeux. Au début, on ne remarquait rien, tout était parfaitement immobile et identique. Mais plus le temps se déroulait, plus les secondes défilait, plus la grande salle ou les victimes grouillaient devenait noire et assombrie. Les ténèbres gagnaient en domination et c'est après quelques instants de suspense que tout éclata. D'un seul coup, sans avertissements, toute la salle était plongée dans un épais voile d'ombres intangible mais bien présent. Extrêmement dense, personne ne pouvait utiliser sa vision pour le percer, sauf Alexis bien sur et... cet homme avec le couteau du diable... Ainsi, c'était donc ça la surprise du jeu, un avantage total sur les autres joueurs... Mais en profiterait-il? Est-ce que cet humain s'abandonnerait à ses instincts les plus animaliers pour se donner une longévité améliorée? Ça restait à voir...

Alexis rouvrit ses yeux, se délectant dans le silence le plus total de ce grand chef d'œuvre qui était le sien. Il souleva quelques paroles en l'air, probablement pour attirer l'attention...


" Ne vous en faites pas, ils pourront de nouveau voir la désolation de leur propre réalisation... Une fois que j'aurai jugé que mon nouveau jouet aura accompli sa destinée... "

Déposant son regard sur l'homme choisi, son élu, il observa chacun de ses faits et gestes... En tout temps, il était prêt à réagir si quelque chose ne tournait pas comme il avait prévu. Le prince était très alerte, en tout temps...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: .:[ Une expérience de morale]:. (Pv Alexis, Gabrielle)   

Revenir en haut Aller en bas
 
.:[ Une expérience de morale]:. (Pv Alexis, Gabrielle)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» QUI EST JUDE CELESTIN ? POURQUI ET PKWA LUI ET NON PAS ALEXIS ?
» Gabrielle Delacourt
» APRES LE CHOLERA,LE SIDA , ARISTIDE,PREVAL,ALEXIS YON LOT GWO MIZE POU LE PEP
» M. Eddy-Jackson Alexis proteste contre le partenariat entre l’AJH et la MINUSTAH
» Le premier ministre Alexis improvise un plan contre la vie chère...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
:::Heroes::: :: Las Vegas :: Les Municipalités-
Sauter vers: