Forum optimisé pour Mozilla Firefox
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [New Jersey] Hit Me Baby One More Time!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Peter Petrelli

avatar

Nombre de messages : 1170
Age : 30
Pouvoirs : Mimétisme empathique
Date d'inscription : 30/09/2009

:::Votre Perso:::
Age du perso: 27 ans
Relations avec d'autres personnes: Eliz (♥), Angela (+), Alex (+), Claire (+), Kerry (+), Lisa (+), Lila (+), Sylar (-)
Travail: Infirmier/aide-soignant

MessageSujet: [New Jersey] Hit Me Baby One More Time!   Mar 23 Oct - 13:05

Reconstruire une vie n’est pas ce qu’il y a de plus aisé, surtout lorsque l’on ne possède plus de souvenirs fiables sur lesquels se baser. On est tenté d’errer à la recherche d’un but, comme si le destin allait nous tomber dessus comme une lettre à la poste, nous guidant par la main vers la route qui nous est tracée. Mais non, la vie ne fonctionne pas ainsi, bien entendu. Notre chemin, nous le dessinons centimètre par centimètre grâce à chacune de nos actions, de la plus insignifiante habitude de notre quotidien à l’exploit le plus remarquable. Certains écrivent leur histoire, d’autres ont même l’immense chance -non dénuée de sa part de responsabilité- d’avoir la possibilité de la réécrire. Chose peu évidente, certes, car il faut connaître ses erreurs afin de ne pas les commettre à nouveau, voire de les empirer. Mais juger ceux qui s’y essaieraient serait de mauvaise foi, car il est une tâche extrêmement périlleuse de sortir des sentiers battus afin de s’aventurer dans les sombres recoins de l’inconnu.

Pour Peter, plus rien ne semblait réellement connu. Il avait une mère qui lui était étrangère, une conquête d’un soir qu’il n’avait plus revue depuis lors, et toute une vie à retrouver. Il avait décidé de s’installer dans le New Jersey pendant un moment, jugeant les quartiers de New York devenus bien trop dangereux pour lui. Il détenait une grande puissance, mais avait perdu le mode d’emploi afin de les utiliser sans déraper et provoquer un incident national. Il préférait donc s’éloigner du stress et du danger, afin de ne pas empirer la situation. Une fois qu’il se serait pris en main, il penserait peut-être à retourner dans sa ville natale. En attendant, il avait trouvé un appartement qu’il pouvait occuper pour un loyer honorable, s’était plongé pendant des semaines dans des livres de médecine et avait pris des cours du soir en infirmerie. Cela se passait au Robert Wood Johnson University Hospital (RWJ pour les habitués), ce qui lui permettait de recouvrer à la fois ses savoirs intellectuel et pratique. Pour ce dernier, ça s’est avéré bien moins pénible qu’il ne l’imaginait. Il avait lu dans un bouquin que la mémoire procédurale est celle qui revient le plus rapidement aux amnésiques. Ainsi, un pianiste sans souvenir peut rapidement se remettre à ses partitions, un cuisinier ne perd pas sa patte de chef, et un infirmier se plante beaucoup moins qu’un interne novice pour effectuer une perfusion. Il s’en sortait plutôt bien et en retirait une certaine satisfaction, doublée d’une fierté non dissimulée. En ce qui concernait le savoir purement intellectuel, il avait du boulot, mais ne s’en plaignait pas. De plus, sa mémoire était plutôt remarquable, et il soupçonnait l’un de ses pouvoirs d’être capable de lui faire retenir par cœur des ouvrages entiers.

Très vite, il redevint l’infirmier/aide-soignant minutieux, altruiste et attentionné qu’il avait été jadis. Il était même sur le point de décrocher un contrat à longue durée au RWJ. Le New Jersey lui plaisait assez bien. Bizarrement épargné par les émeutes, l’état offrait à la fois la tranquillité des banlieues américaines, l’air du grand large avec ses longues plages de sable fin, et l’accessibilité des grandes villes. Les gens y étaient plus chaleureux et modestes qu’à New York, et cela se remarquait en particulier dans les hôpitaux. Même lors des soirs de débordement, où les malades et grands blessés semblaient s’être arrangés pour tous débarquer aux urgences en même temps, il régnait au sein du service une certaine bonne humeur et une complicité remarquable entre collègues. Parfois, cependant, il se surprenait à triturer le bout de papier croupissant au fond de sa poche, sur lequel l'écriture d'Angela avait indiqué le numéro de téléphone d'Alex Dumont. Il hésitait encore à l'appeler, se demandant s'il était prêt à le revoir. En effet, leur dernière rencontre n'avait pas été des plus courtoises. Mais hormis ce détail perturbant, le jeune homme menait une vie vraiment agréable.

Oui, tout se déroulait pour le mieux, même si ce n’était pas dans le meilleur des mondes. Peter avait enfin réussi à retrouver un mode de vie stable et sans encombre. Jusqu’au jour où une visiteuse inattendue avait franchi les portes automatiques de l’hôpital. Une personne que Petrelli pensait ne plus jamais revoir, et dont la vue lui procura une sensation aigre-douce qui lui fit frissonner l’échine.
Revenir en haut Aller en bas
Elizabeth Black

avatar

Nombre de messages : 603
Age : 24
Pouvoirs : Mémoire décuplée - Manipulation de la Mémoire
Côté Coeur : Mystère !
Date d'inscription : 27/12/2009

:::Votre Perso:::
Age du perso: 24 ans
Relations avec d'autres personnes: Ethan [- - -] Kerry [ + ] Billy [ + ] Rick [+ + +] Logan [ + ] Peter [++++]
Travail: Ex OWI - Riche héritiére russe

MessageSujet: Re: [New Jersey] Hit Me Baby One More Time!   Ven 9 Nov - 17:28



Elizabeth n'était jamais malade, elle avait toujours réussi à éviter les petits rhumes et autres désagréments. Son père disait d'elle qu'elle était d'une santé de fer, il en avait toujours été très fier et le disait à tous. La petite n'était jamais malade et n'avait jamais été à l'hôpital, du moins jamais pour elle. Il y avait eu une fois où la petite blonde avait été confronté à ce lieu et elle en avait été traumatisé. Bien entendu, peut être était ce le fait de voir sa grand mère mourante dans sa chambre d'hopital sentant la mort et le désinfectant. Le milieu médical, ça n'était pas le truc d'Elizabeth, loin de là et coucher avec le maître des virus n'avait en rien arrangé son dégoût pour la science. Elle avait toujours fait en sorte d'éviter ce genre de lieu, alors elle n'était désireuse d'y remettre les pieds, ayant peur de laisser son pouvoir être découvert, d'autant plus que le moment aurait été mal choisi de se faire remarquer.

Nous en étions donc là, la jeune femme avait quitté Miami dans la précipitation, sous le choc de son agression, ne réalisant pas encore tout à fait ce qu'il s'était produit là bas. Ces manifestants avaient été si violents à son égard qu'elle se sentait presque chanceuse d'avoir été secouru par son chauffeur. Il avait réussi à maitriser deux des individus qui rouaient de coups la jeune femme. Le vieux russe avait eu le flaire en partant à sa recherche et il avait été assez malin pour suivre le trajet qu'elle aurait du prendre. Il l'avait faite monter dans la voiture et ils était parti pour New York sur le champ, sans se retourner et sans s'inquiéter de ce qui pouvait bien arriver à Baneson, dont elle avait rapidement perdu la trace. Par chance, la blonde n'avait que très peu de blessures apparentes, un oeil au beurre noir peu esthétique et quelques bleus sur le corps

Elle n'avait eu qu'une seule idée en tête rentrer chez elle et ne plus jamais sortir dehors. Malheureusement pour la? jeune femme n'allait pas encore revoir son appartement avant un bon moment, à l'entrée de la ville même tout semblait chaotique et ils décidèrent avec regrets de se replier en dehors de la ville. Après un appel de quelques minutes passé à une amie de la fac, Elizabeth décida de se rendre dans le New Jersey, le temps de trouver un plan de secours et de se remettre de ces évènements. Elle passa une bonne partie du voyage à se maintenir le ventre à l'aide de ses deux mains, ressentant d'affreuses douleurs et une nausée insupportable qui avait duré depuis déjà quelques semaines. Elle se maudit de ne pas avoir guéri de sa gastro entérite et se dit qu'il était temps de s'inscrire à un cours d'auto défense afin d'éviter ce genre de blessures qui risquaient d'être désormais fréquentes. Elle tenta de porter deux doigts hésitants jusqu'à son oeil tuméfié mais la douleur la fit grimacer et elle eut envie de pleurer.


Vlad... je ne me sens pas très bien...
Sa douce voix attira l'attention du chauffeur qui la fixait dans son rétroviseur d'un air grave et presque paternel. Vous devriez voir un médecin mademoiselle! Il se mit à klaxonner en jurant dans sa langue maternelle et ramena indirectement son regard d'acier sur elle, écoutant ses justifications maladives. Non Je... Avant même de terminer sa phrase, elle saisit une poche en papier et vomit dedans à plusieurs reprises. Elle sentait quelque chose ne tournait pas rond mais elle se persuadait du contraire, il se passait des choses bien plus graves dehors et elle avait osé abandonner Rick à Miami, seul il allait se faire tuer, elle le savait d'avance. Nous allons voir docteur.. Vous n'êtes pas bien. Elle tenta d'essuyer le vomi qui se trouvait au coin de sa bouche et sourit à celui qui semblait être son père, elle resta silencieuse le reste du trajet.

Lorsque Vlad décida qu'ils étaient assez éloigné de la grosse pomme, il prit la route de l'hôpital le plus proche et ils finirent par échouer ici. La jeune femme était totalement dans le brouillard et elle ne savait pas réellement où elle était. Ils prirent l'entrée principale et un peu sonnée, Elizabeth déambula jusqu'à l'accueil, enfin elle tenta mais son regard azur se fixa sur une silhouette qui ne lui était pas étrangère et qui la fixait en retour.
Pe...Peter? C'est toi? Elle écarquilla les yeux d'un air complètement choqué, sa vue se brouilla, ses jambes tremblèrent et elle finit par tomber à terre en quelques secondes. Elle n'avait pas mangé depuis tellement longtemps qu'elle ne s'en souvenait même plus et elle était épuisée par le voyage.

Revenir en haut Aller en bas
Peter Petrelli

avatar

Nombre de messages : 1170
Age : 30
Pouvoirs : Mimétisme empathique
Date d'inscription : 30/09/2009

:::Votre Perso:::
Age du perso: 27 ans
Relations avec d'autres personnes: Eliz (♥), Angela (+), Alex (+), Claire (+), Kerry (+), Lisa (+), Lila (+), Sylar (-)
Travail: Infirmier/aide-soignant

MessageSujet: Re: [New Jersey] Hit Me Baby One More Time!   Sam 8 Juin - 21:01

Peter n'eut même pas le temps de balbutier quelques mots. La seule vue d'Elizabeth débarquant sur son lieu de travail l'avait complètement désarçonné, mais l'état de la belle nécessitait des soins urgents. Elle eut juste le temps de marmonner d'une voix faible et grésillante :

- Pe...Peter? C'est toi?

Ses jambes la tenaient à peine, et il arriva juste à temps pour la rattraper avant qu'elle ne s'écroule. Délicatement mais sans perdre une seconde, il la porta, ayant du mal à saisir fermement ses membres flageolants et sa tête qui tombait en arrière. Il l'amena en vitesse dans l'une des salles de traitement d'urgence et appela une collègue en renfort. Il lui demanda d'apporter tout le matériel à une auscultation express.

- Elle fait une chute de tension artérielle, aidez-moi à la mettre sur le côté gauche.

A l'aide d'une lampe, il regarda la dilatation de ses pupilles. Son état semblait stationnaire, il ne s'agissait à première vue que d'un simple malaise. Il termina l'auscultation et remercia gentiment l'infirmière qui était venue l'aider. Cette dernière quitta la pièce, et Peter lui demanda de fermer la porte derrière elle.

- Ah, une dernière chose Myriam. Tu pourrais dire au monsieur qui l'accompagnait que tout va bien, que je lui ferai passer quelques examens mais qu'elle devrait être sur pieds d'ici peu ? Merci encore pour ton aide.

- Pas de quoi, Peter. Si tu as encore besoin de moi, tu m'appelles. Je ne serai pas loin.

Il la gratifia d'un sourire aimable avant de reporter son regard en direction d'Elizabeth. Il ne s'attendait vraiment pas à se retrouver dans cette situation. C'était imprévu, et il n'avait même pas eu le temps de réfléchir ou de s'y préparer. Il ne pouvait éprouver que de l'inquiétude face à son état. Pour le moment, elle semblait aller mieux. Son teint était un peu pâle et une fine couche de sueur faisait luire son front sous la lumière tamisée de la salle d'urgence. Peter passa une main sur le front humide de la jeune femme pour repousser une mèche qui encombrait son doux visage aux contours délicats. Sa tension remontait très lentement, mais sûrement. Ce n'était plus qu'une question de minutes avant qu'elle ne reprenne totalement ses esprits. Il remplit un verre d'eau à l'aide d'un petit robinet médical automatique, et souleva délicatement la tête d'Eliz en passant une main derrière sa nuque. Il tenta de lui faire boire quelques petites gorgées, à débit très faible.

Puis tout à coup, une sensation étrange le frappa. Dès l'instant où il la ressentit, il sut que l'un de ses pouvoirs se manifestait malgré lui. En Eliz sommeillait quelque chose d'à la fois étranger et familier, quelque chose qu'il connaissait, qu'il arrivait à percevoir au plus profond d'elle et qui semblait posséder un peu d'elle et un peu de lui. Pas de doute, il s'agissait d'une vie étrangère, minuscule et fragile, qui dormait paisiblement en elle. Cela expliquerait bien des choses, par rapport à ce malaise soudain. Il attendit cependant qu'elle revienne à elle, veillant patiemment à côté d'elle, assis sur une chaise. Il effleura doucement la joue de la blonde du revers de sa main. Afin de ne pas la brusquer, il n'évoqua pas directement le sujet.


- Eliz... ça va mieux ? Comment tu te sens ?
Revenir en haut Aller en bas
Elizabeth Black

avatar

Nombre de messages : 603
Age : 24
Pouvoirs : Mémoire décuplée - Manipulation de la Mémoire
Côté Coeur : Mystère !
Date d'inscription : 27/12/2009

:::Votre Perso:::
Age du perso: 24 ans
Relations avec d'autres personnes: Ethan [- - -] Kerry [ + ] Billy [ + ] Rick [+ + +] Logan [ + ] Peter [++++]
Travail: Ex OWI - Riche héritiére russe

MessageSujet: Re: [New Jersey] Hit Me Baby One More Time!   Lun 10 Juin - 22:38

En une demie seconde le corps de la jeune russe ne répondit plus à sa volonté, sa vue s'embruma si rapidement qu'elle eut à peine la force de distinguer le visage de Peter qui la fixait et qui se précipita vers elle. Son corps était comme endormi et elle ne ressentait plus rien, un noir total.

- Eliz... ça va mieux ? Comment tu te sens ?

La voix de Peter la retira de son doux sommeil. La jeune russe sentit ses membres peu à peu se réveiller et les douleurs de l'émeute revinrent à elle. Elle grimaça de douleur et ouvrit les yeux doucement. Les mots ne sortirent pas tout de suite, comme si son corps ne souhaitait plus répondre à sa volonté... sensation qui ne lui arrivait que lorsqu'elle était hautement défoncée, autrefois.

Mal... Je me sens mal... murmura-t- elle en tentant de se redresser doucement, les sourcils froncés par des pensées bien confuses. D'une main, elle saisit celle que le jeune homme avait approchée d'elle et la retira. Elle n'était pas encore prête pour ce genre de geste, elle se remettait tout juste de ses retrouvailles et devait encore s'habituer à cette présence.

Où est ce qu'on est? Tu m'as portée jusqu'ici? Qu'est ce que tu fais là?

Des questions idiotes qui ne nécessitaient pas de réponses, détaillant la pièce du regard d'un air soupçonneux, elle s'avait d'avance ce qu'il s'était passé. Dans un premier temps, elle voulut éviter de regarder le jeune homme se remémorant leur dernière rencontre. Elizabeth trouvait cela bien trop gênant. ils avaient été si proche et désormais, elle se sentait si loin. Que comptait-il lui faire? C'était Peter, il n'allait pas lui faire le moindre mal tout de même, sa nature n'était pas ainsi faite. Cette pensée la fit doucement sourire, mais réalisant un instant ce qu'il s'était passé auparavant, elle jeta un regard derrière le jeune homme d'un air inquiet.

Vlad... Où est-il? Il va s'inquiéter pour moi si on ne lui dit pas de venir...

Sa petite voix frêle résonna comme celle d'une enfant et elle fit une moue désolée. Le vieil homme était presque un père pour elle et elle s'en voulait de toujours l'entraîner dans des histoires aussi compliqués. Elle se promit silencieusement de lui donner des vacances lorsqu'ils seraient sortis d'ici. Peut être qu'elle aussi en aurait bien besoin, Moscou lui manquait un peu parfois et elle avait envie de quitter le pays quelque temps.


C'est toi qui va t'occuper de mon cas?

Elle le fixa une seconde puis reposa son regard sur le pied de son lit d'un air gêné. L'idée de le voir proche d'elle lui paraissait presque irréelle, tant de choses étaient arrivées durant leur perte de contact Elle ne s'attendait réellement pas à le voir et se sentait faible face à lui. Si seulement il avait été avec elle à Miami... Sans doute les choses auraient été différentes et il ne l'aurait certainement pas abandonnée, comme l'avait fait Baneson. Ces pensées, elle les balaya d'un mouvement de tête et se positionna sur le rebord du lit afin d'attaquer une tentative de fuite. D'un air faussement assuré, elle se racla la gorge d'un air sérieux.

Je vais bien, tu peux retourner travailler. Je n'ai rien.


Revenir en haut Aller en bas
Peter Petrelli

avatar

Nombre de messages : 1170
Age : 30
Pouvoirs : Mimétisme empathique
Date d'inscription : 30/09/2009

:::Votre Perso:::
Age du perso: 27 ans
Relations avec d'autres personnes: Eliz (♥), Angela (+), Alex (+), Claire (+), Kerry (+), Lisa (+), Lila (+), Sylar (-)
Travail: Infirmier/aide-soignant

MessageSujet: Re: [New Jersey] Hit Me Baby One More Time!   Dim 16 Juin - 13:30

Une grimace se peignit sur le visage d'Elizabeth qui reprenait peu à peu connaissance. Elle rassembla ses esprits pour répondre à Peter d'une voix très faible, comme si elle venait d'un univers lointain et ne filtrait que par d'épaisses cloisons.

- Mal... Je me sens mal...

Elle tenta vainement de se relever tout en repoussant la main de Peter. C'est lorsqu'elle se redressa qu'il put voir grâce à la lumière du plafonnier l'œil au beurre noir qui lui avait échappé dans la précipitation, voulant s'assurer que ses fonctions vitales n'étaient pas mises en danger. Il en avait inconsciemment négligé les blessures plus superficielles. Une erreur de débutant qu'il n'aurait pas commise s'il n'avait pas perdu la mémoire et, sans doute, s'il n'était pas tombé sur une personne qui comptait autant pour lui.

- Ne bouge pas trop, tu n'es pas encore en état.


Où est ce qu'on est? Tu m'as portée jusqu'ici? Qu'est ce que tu fais là?

- Tu es dans une des salles du service d'urgences. C'est ici que je travaille.

Il n'était même pas sûr qu'elle l'écoutait. Son regard était perdu dans la contemplation vague et hasardeuse de la pièce. Sa réaction n'avait pas été des plus positives en voyant Peter, contrairement à ce qu'il aurait pu s'attendre. Ils s'étaient pourtant quittés en bons termes, mais peut-être que l'enfant qu'elle portait où les événements récents avaient changé la donne. Un certain malaise s'était installé sournoisement dans les lieux, tel un serpent rampant lentement vers sa proie pour l'étreindre de son étau mortel. Mais Peter n'était pas du genre à reculer face à un être cher dans le besoin, même si son aide n'était pas la bienvenue. Elle demanda d'une voix fragile et hésitante :

Vlad... Où est-il? Il va s'inquiéter pour moi si on ne lui dit pas de venir... 

- Ne t'en fais pas, il est dans la salle d'attente, une collègue lui a dit que tu étais hors de danger.

Cet homme, qu'il avait déjà rencontré le jour où Eliz et Pete avaient fait connaissance, semblait être bien plus qu'un simple chauffeur pour la blonde. Elle en parlait avec préoccupation, comme une enfant qui réclame l'un de ses parents. Il devait beaucoup compter à ses yeux. Peter s'était assurer qu'il ne s'inquiète pas pour rien en envoyant Myriam le briefer sur la situation. Il n'y avait vraiment pas de quoi se faire du mouron, même si la jeune russe était encore très faible.

C'est toi qui va t'occuper de mon cas?

Peter ne répondit pas. Il savait qu'elle connaissait la réponse. Il ne pouvait pas la laisser aux mains de quelqu'un d'autre, surtout après ce qu'il venait de ressentir à l'intérieur d'elle. En une fraction de seconde, il s'était senti investi d'une responsabilité envers ce qui lui arrivait. Il voulait l'aider. Mais avant tout, il voulait la retrouver. L'Elizabeth qu'il avait rencontrée par hasard, sauvée à deux reprise et qui l'avait en retour aidé à retrouver des traces de son passé. L'Elizabeth avec qui il avait passé une nuit aussi imprévue que surnaturelle, comme si elle s'était passée dans un univers onirique, au point qu'il s'en souvenait comme d'un rêve agréable, le genre de rêve qui vous marque à jamais.
La jeune femme baissa le regard d'un air embarrassé, puis elle s'assit au bord du lit, prête (du moins mentalement) à repartir en vadrouille. Sa pauvre tentative de se donner l'air d'être forte ne fut pas des plus convaincantes.


Je vais bien, tu peux retourner travailler. Je n'ai rien.

- Ah oui ? Alors pourquoi as-tu des bleus sur la jambe ? Et ton oeil ?

Lorsqu'elle s'était assise, son pantalon s'était un peu relevé, dévoilant de vilaines contusions au niveau du mollet. Ça, et le coquard... il était prêt à parier que ce n'étaient pas les seules marques inquiétantes qui se trouvaient sur son corps.

- Tu vas devoir rester plus longtemps que prévu, le temps qu'on s'assure qu'il n'y ait pas de danger de commotion  ou autre. Je ne peux pas te laisser partir dans un état pareil.

Il fit une pause, le temps de la laisser digérer la nouvelle et de se résigner à partir. Il n'était pas sûr qu'elle était convaincue, mais elle ne tiendrait de toute façon pas longtemps debout si elle tentait de s'enfuir en courant. Il ne voulait pas la retenir contre sa volonté, mais il n'aurait de toute façon pas le choix si elle retombait à nouveau. Il prit une profonde respiration. Sa voix trahissait une inquiétude grandissante.

- Alors, Eliz... tu vas me dire ce qu'il s'est passé ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [New Jersey] Hit Me Baby One More Time!   

Revenir en haut Aller en bas
 
[New Jersey] Hit Me Baby One More Time!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hit me baby one more time. | Birdie
» Im Mee Yung ? hit me baby one more time, ouuuuh
» Haiti des années 60-70-80: Le pays était-il mieux sous Papa et Baby Doc ?
» Baby Doc et Michèle Bennett, un couple très détesté des Haïtiens.
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
:::Heroes::: :: New York :: Les Alentours-
Sauter vers: