Forum optimisé pour Mozilla Firefox
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'homme de main [pv Liam] [Quelques semaines plus tôt]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sylar
Welcome to the Other Side of Sanity
avatar

Nombre de messages : 378
Age : 26
Pouvoirs : Compréhension intuitive
Côté Coeur : Le pouvoir est mon unique amour
Date d'inscription : 12/03/2011

:::Votre Perso:::
Age du perso: 33 ans
Relations avec d'autres personnes: Claire ♥
Travail:

MessageSujet: L'homme de main [pv Liam] [Quelques semaines plus tôt]   Ven 7 Oct - 15:17

" Vous ne servez à rien. "

Cette phrase coup-de-poing résonna aux oreilles des clones du tueur. Réunis en un petit groupe face à lui, ils étaient revenus une fois de plus bredouilles de leur chasse-aux-sorcières destinée à retrouver les deux proies du serial killer : Peter Petrelli et Claire Bennet. Cela faisait des semaines que ce manège durait des jours entiers,mais rien à faire, ils étaient introuvables. Pouvait-on réellement en vouloir à ces clones sans cervelle ? New York est la quatrième plus grande ville du monde, retrouver une personne sans moyen technologique poussé revenait à tenter sa chance à une immense loterie. Deux chances sur plus de 8 millions.Sylar était au plus mal. Il était désespéré, sa faim de puissance ne cessait de le torturer depuis toutes ces semaines. Il avait absolument besoin du pouvoir de Claire, sinon le manque qu'il ressentait finirait par prendre le pas sur sa raison et là, il deviendrait fou.

Il balaya ses clones par la pensée, rejoignit la pièce voisine et se laissa tomber sur le lit poussiéreux de sa chambre d'hôtel miteuse. Sa situation financière était des plus désastreuses, ces deux dernières années il avait arpenté le continent sans jamais se soucier d'argent, ne se rendant pas compte que ses deniers fondaient comme neige au soleil. Et pour ne rien arranger, ses comptes étaient surveillés ou bloqués, donc s'il utilisait sa carte de crédit il pouvait être sur qu'il allait ameuter tous les flics de la ville en moins de deux. Même l'héritage de sa mère avait été distribué à des orphelinats selon les dernières volontés de cette bienfaiseuse. La vie de tueur en série n'était pas des plus faciles.

Face à une situation des plus critiques, Sylar devait se rendre à l'évidence : il avait besoin d'aide. Justement, il avait fait récemment la connaissance de personnes qui selon lui pourraient satisfaire absolument tous ses manques. Sa récente expédition avec Peter à Las Vegas l'avait amené face aux pontes du MonteCito Casino. Ces gens là étaient corrompus, sans doute indigne de confiance, mais ils avaient de l'argent et à n'en pas douter, des pouvoirs. Allait-il réellement faire ça ? En était-il arrivé là ? Malheureusement, il était résigné, il devait faire quelque chose. La situation était critique. Sylar sortit de sa chambre et se dirigea vers le téléphone. Il appela directement le casino.


- Réception du MonteCito, Nadine à votre écoute.

" Gabriel Gray, je souhaiterais m'adresser à Liam Caldwell. "

- Désolé Monsieur Gray, mais monsieur Caldwell ne reçoit qu'en personne, sur rendez-vous.

" Très bien. J'arrive. "

- Mais, Monsieur Gr...

Le combiné vint se coucher violemment son support, coupant la ligne. Sylar attrapa sa veste, sa casquette noire et sortit en claquant la porte derrière lui. Il descendit les escaliers d'un pas pressé, pour finir par traverser le hall sale et insalubre de cet hôtel délabré pour rejoindre les rues du Queens. Il n'avait jamais vraiment quitté son quartier natal, son chez-lui.

A la première voiturette jaune, il leva la main pour appeler le taxi qui passait par là. Le chauffeur s'arrêta, Sylar embarqua dans le véhicule. Il demanda, ironiquement :


" Je suppose que de vous demander de m'emmener jusqu'à Las Vegas, c'est trop ? "

- Hé mon pote tu peux aussi me demander de te chanter l'hymne nationale en imitant Christina Aguilera si tu veux.

Sylar soupira.

" A l'aéroport JFK alors. "

- Ok mon pote, c'est partit !




~~~~~~~ Bien plus tard ~~~~~~~~



Le taxi s'arrêta à quelques rues du MonteCito Casino, Sylar descendit. Il acheva à pied le kilomètre qui le séparait de sa destination finale.

Luxe, luxure, sexe, argent. Voilà quels étaient les termes qui fleurissaient dans l'esprit du tueur lorsqu'il se retrouva face à cette grande bâtisse qui illuminait la nuit à elle toute seule. Prenant bien soir d'user de sa télépathie pour convaincre les esprits environnants qu'il n'était pas physiquement Sylar, il s'avança dans le hall du casino.

Un homme déguisé en indien l'interpella alors :


- Bonsoir monsieur, et bienvenue au MonteCito ! Laissez vous tenter par nos tables de poker ce soir, les blind sont exceptionnellement basses.

" Non merci, je ne me sens pas très en vaine pour le poker ce soir. "

- Ah Ah ah peut être un Black Jack dans ce cas ? Ou alors dans quoi vous sentez vous chanceux ce soir ?

" Mhmmm ... je dirais ... le meurtre ? "

L'indien éclata de rire. Sylar l'imita, sauf que lui se forçait.

- Monsieur est un sacré numéro, passez une très bonne soirée !

" Elle sera bonne. "

Sylar s'avança vers la réception. Sans autre forme, il s'immisca directement dans l'esprit de la jeune femme qui se tenait là pour lui ordonner d'appeler Liam et de lui annoncer sa venue. Ce qu'elle fit.

Le serial killer avait entamé la danse. Restait à savoir une chose : Liam Caldwell était-il bon danseur ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Liam Caldwell

avatar

Nombre de messages : 1560
Age : 26
Pouvoirs : Jeunesse Eternelle; Force et Vitesse Surhumaines // POWERLESS
Côté Coeur : Rien, le vide quasi intégrale
Date d'inscription : 21/02/2009

:::Votre Perso:::
Age du perso: 1340 ans environ
Relations avec d'autres personnes: Alan (RIP) Terry (RIP) Sylar(+-) Alex (+-) Lila (+-) Claire (+-) Angela (+) Caïn (+)
Travail: Directeur et chef de la sécurité du Montecito Casino

MessageSujet: Re: L'homme de main [pv Liam] [Quelques semaines plus tôt]   Ven 14 Oct - 10:18

Liam salua la réceptionniste en entrant dans le bâtiment majestueux qu'était le Montecito -malgré tout ce qu'il avait pu subir ces dernières années en attaques en tout genre; le sol était toujours immaculé, la moquette rouge toujours aussi moelleuse et agréable pour peu que l'on s'y ballade pied nus (chose relativement rare dans un casino)- celle-ci l'interpella.

« Monsieur, un certain Gabriel Gray a cherché à vous joindre il y a quelques minutes. Quand je lui ai dit que vous ne vous entreteniez qu'en tête à tête il m'a dit qu'il arrivait. L'indicatif indiquait New York comme région d'appel, il doit être en route je suppose. »

« Bien, très bien, prévenez-moi quand il sera arrivé. »


Liam fit quelques pas vers le couloir menant aux parties réservées au personnel accrédité puis fit demi-tour.


« Susane, demandez également à trois gardes d'aller à l'aéroport et de surveiller, de très loin, qu'ils ne s'approchent pas, donnez-leur des jumelles, qu'ils surveillent les gens débarquant à distance. Bien sûr, prévenez Edmond que nous envoyons des hommes, que la sécurité ne soit pas surprise et ne leur tombe pas dessus comme la dernière fois … »


Elle aquiesca, il repartit vers son bureau, saluant sur son passage ses employés dévoués (ou pas)
déjà au travail depuis un moment pour faire tourner au mieux cette grande roue qu'était le Montecito.

L'homme aux milles années s'assit derrière son bureau du dernier sous sol, regardant tour à tour les dossiers qui s'étaient accumulées ces dernières semaines et les écrans de surveillance qui tapissaient largement le mur en fac de lui.


« Misère. Il me faudrait encore quelques siècles pour réussir à traiter tous ces problèmes... »
Il prit le premier dossier marqué « URGENT » devant lui et se mit au travail rapidement, allumant au passage l'écran de son ordinateur.


Sa concentration ne tint pas bien longtemps. La nouvelle de la venue de Gabriel Gray, alias Sylar, le perturbait particulièrement. Que pouvait-il bien lui vouloir ? De l'aide ? Après tout, c'était la seule chose que l'immortel leur avait proposé, au serial-killer et à Peter. Il repensa à cette entrevue un peu particulière il y avait peu de temps de ça avec ce duo pour le moins improbable; il avait du la jouer finement devant ses deux monstres de puissance pour qu'ils n'entravent en rien ses plans pour l'avenir. Surtout Sylar. Surtout lui. Il n'avait pas grand intérêt à ce que le serial-killer comprenne qu'il voulait s'attaquer à l'épineux problème de la reconnaissance des « mutants » et de leur intégration à la population normale. Non, Sylar ne l'aurait sans doute pas laissé faire. Lui qui avait un aussi grand égo et qui traitait les simples mortels comme quelque chose d'inutile ou presque. L'idée ne serait pas passée … et à tout bien réfléchir elle ne serait peut être pas passée dans l'esprit de Petrelli, en tout cas pas avec les méthodes fourbes, viles, pleines de sang, de sacrifices, de Liam Caldwell...

*** Bien Plus tard ***

Le téléphone sonna dans le bureau vide du directeur du Montecito, interpelant un de ses secrétaires qui le bippa immédiatement afin de le prévenir. Les informations sont relativement floues sur ce que l'immortel faisait à ce moment là, lui qui n'était que rarement hors de son bureau ou même de son casino, tout ce que nous savons c'est qu'il n'était pas là et qu'il n'y avait en aucun lieu de Vegas sa trace à cet instant, ni à Vegas, ni ailleurs. IL n'y avait aucune trace de sa rentrée au Montecito, il apparu simplement, comme par magie, sortant du placard de son bureau, et décrocha le combiné à la 17ème sonnerie.


« Caldwell, j'écoute. »

« Monsieur. La cible est arrivée semblerait-il, mais à une telle distance il est impossible d'en être sûr à 100%. Demande autorisation de se rapprocher pour confirmer l'identité. »

« Négatif. Restez à distance, il viendra ici de toute manière, inutile donc de prendre des risques, cette cible n'est pas à votre mesure. »

« Bien. Nous le suivons à distance alors. Il semble qu'il prenne un taxi. »

La liaison s'arrêta là. Liam se prépara donc à recevoir comme il se devait, et avec le maxmimum de précaution l'homme le plus dangereux de tous les temps. Ou presque. Il enclencha les systèmes de sécurité maximaux de l'entrée jusqu'à son bureau et se mit en route pour l'entrée du complexe. Comme il le pensait, il ne le vit pas arriver. IL observa juste des hommes entrer et sortir sans en remarquer un qui lui ressembla. Un homme d'apparence assez jeune se présenta au niveau de l'accueil et Liam l'observa comme tous les autres avant lui. Il ne parla pas, mais son bip lui notifia un message de la part de l'hôtesse qui était devant lui. Il sortit alors du coin sombre et se dirigea vers lui, la moquette rouge et douce étouffant le bruit de ses pas et



« Monsieur Gray. Inutile de me faire appeler, je suis déjà là. »
. Il marqua une petite pause, puis reprit. « Suivez-moi. Nous serons sans doute plus à l'aise dans mon bureau pour discuter ».

Et il s'avança dans le couloir en faisant à Sylar signe de le suivre. Ils continuèrent leur chemin, passant devant les gardes et s'installèrent dans le bureau, Liam indiquant au serial-killerle beau sofa en face du bureau.


« Je préfère les sofa aux fauteuils, plus confortables. Et ça permet de dormir confortablement si le travail est trop prenant pour rentrer chez soi. »


Liam sortit de son placard une bouteille de bourbon. Il remplit les verres à moitié et en avança un vers Sylar.


« Qu'est ce qui vous ramène chez moi monsieur Gray? La dernière fois ça ne s'est pas passé au mieux me semble-t-il. »
Revenir en haut Aller en bas
Sylar
Welcome to the Other Side of Sanity
avatar

Nombre de messages : 378
Age : 26
Pouvoirs : Compréhension intuitive
Côté Coeur : Le pouvoir est mon unique amour
Date d'inscription : 12/03/2011

:::Votre Perso:::
Age du perso: 33 ans
Relations avec d'autres personnes: Claire ♥
Travail:

MessageSujet: Re: L'homme de main [pv Liam] [Quelques semaines plus tôt]   Mer 19 Oct - 7:37

Le serial killer avait entamé la danse. Restait à savoir une chose : Liam Caldwell était-il bon danseur ?

« Monsieur Gray. Inutile de me faire appeler, je suis déjà là »

Sylar n'avait pas eu le temps de s'accouder au comptoir de réception que déjà il du se redresser. Il regarda Liam dans les yeux, bien que ce dernier ne le voyait pas sous sa réelle apparence, comme toutes les autres personnes présentes, le tueur sentait bien que Caldwell l'avait reconnu dès la première seconde où il avait entendu le nom "Gray".

« Suivez-moi. Nous serons sans doute plus à l'aise dans mon bureau pour discuter »

" Avec le plus grand plaisir ! "

Sylar suivit l'homme d'affaires à travers un couloir, ils passèrent quelques gardes de sécurité pas bien effrayants et enfin ils pénétrèrent dans les locaux du patron. Liam s'avança vers son bureau en faisant signe au tueur de prendre place dans le sofa qui lui faisait face. Caldwell expliqua pourquoi se trouvait là un canapé et non pas une simple chaise, Sylar apprécia l'explication qu'il approuva d'un signe de tête et d'un rictus.
Il reprit sa véritable apparence mais préféra rester debout. Il regarda Liam servir deux verres de whisky puis s'approcher de lui, tenant un des deux verre dans sa direction :


« Qu'est ce qui vous ramène chez moi monsieur Gray? La dernière fois ça ne s'est pas passé au mieux me semble-t-il. »

Sylar prit le verre de whisky et le posa sur le bureau, pour l'instant.

" Pardonnez ma méfiance mais la raison pour laquelle ça ne s'est pas très bien passé la dernière fois est la même qui me fait douter pour l'instant : je ne vous fais pas confiance. "

Comme ça les choses étaient claires. Sylar avait été suffisamment manipulé et abusé ces dernières années pour ne plus se laisser avoir comme un abruti trop crédule.

" Je suis venu parce que j'ai besoin de deux choses, et je pense que ces deux choses vous pouvez me les apporter. "

Le serial killer tourna le dos à Liam et commença à se promener dans le bureau.

" J'ai besoin d'argent, dans un premier temps. Les temps commencent à devenir très dur pour les hors-la-loi, j'ai puisé dans toutes mes réserves et je ne suis pas loin du statut de SDF. "


Il continua sa petite promenade mais se retourna à nouveau pour faire face à Liam.

" Et j'ai besoin de vos ressources pour retrouver Claire Bennet et Peter Petrelli. Pour les détails, vous me connaissez, vous vous doutez bien que ce n'est pas pour jouer aux p'tits chevaux que je vous demande ça. "


Sylar revint vers Caldwell.

" Voilà, de l'argent et des pouvoirs, c'est ce dont j'ai besoin. Vous savez ce dont je suis capable. Alors dites moi ce que vous attendez de moi en contrepartie. Et une fois qu'on se sera mis d'accord ... "

Le tueur prit le verre de whisky en main et le porta vers sa bouche

" ... là on pourra commencer à parler business. "


Il avala le bourbon cul sec.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Liam Caldwell

avatar

Nombre de messages : 1560
Age : 26
Pouvoirs : Jeunesse Eternelle; Force et Vitesse Surhumaines // POWERLESS
Côté Coeur : Rien, le vide quasi intégrale
Date d'inscription : 21/02/2009

:::Votre Perso:::
Age du perso: 1340 ans environ
Relations avec d'autres personnes: Alan (RIP) Terry (RIP) Sylar(+-) Alex (+-) Lila (+-) Claire (+-) Angela (+) Caïn (+)
Travail: Directeur et chef de la sécurité du Montecito Casino

MessageSujet: Re: L'homme de main [pv Liam] [Quelques semaines plus tôt]   Sam 29 Oct - 13:39

Liam écouta le serial-killer tant redouté déblatérer son discours, expliquant pourquoi il venait le voir, ce qu'il attendait de lui. Tout cela était pour le moins ... intéressant. Il n'y avait pas de doute possible : Sylar voulait un travail. Cela semblait pourtant bien improbable que quelqu'un avec les pouvoirs et l'intelligence de Gabriel Gray puisse chercher un travail comme n'importe qui... Enfin, il ne cherchait pas comme n'importe qui, pas de lettre de motivation, pas de cv, juste son incroyable audace et sa fougue apportée en face d'un des hommes les plus riches de a planète. Liam le toisa, et bu son verre lentement, laissant le silence s'installer dans la pièce, simplement rompu par le ronronnement des machines. Il ne voulait pas que Sylar se voit comme un privilégié, il l'engagerait mais il voulait avant tout lui faire voir qu'il n'était pas si différent des autres; ça pourrait toujours servir un jour.


"Bien. Que penses-tu apporter à mon entreprise Sylar ? Puisque tu n'aimes pas ton vrai nom. Le Montecito a déjà énormément d'employés que ce soit à la sécurité, aux opérations extérieures, aux tables de jeux, aux bars ou à l'accueil. Qu'est ce que tu m'apportes de plus que tes pouvoirs? Je me fiche de l'argent, ne me réponds donc pas que tu peux inciter les gens à jouer à en perdre la raison. D'ailleurs faire ça serait stupide, c'est le seul cas où la maison perd. Je suppose que tu connais le proverbe : la maison gagne toujours. C'est vrai. Tant que les joueurs ne passent pas leur temps à perdre et à se ruiner sans pouvoir s'en empêcher. Les joueurs sont superstitieux vois-tu, s'ils voient que personnes ne gagne chez nous, ils iront voir ailleurs, ce n'est pas plus compliqué que ça finalement. IL faut un équilibre entre les perdants et les gagnants et la maison gagne. "

Liam avait très largement eu le temps en plusieurs siècles de comprendre ceci. Il f.allait un certain équilibre, comme avec une balance. C'était valable partout. Sans équilibre, une société finissait par s'effondrer, que ce soit parce qu'elle gagnait trop ou perdait trop. Trop de gains, trop de confiance, trop de risques, trop de méfiance et d'antipathie, trop de jalousie. Pas assez, les clients continuent à fondre, le déficit continue à se creuser, les emplois à disparaître. Au final, seules les entreprises équilibrées tiennent vraiment la route et inspirent confiance aux consommateurs. Et puis, nous sommes dans un monde de consommation démesurée alors il faut bien s'adapter.

L'indien se leva, son verre toujours à la main et commença le même manège que son interlocuteur, bien que tourner le dos à Sylar ne soit pas une très bonne idée au final ... Mais Liam savait que le serial-killer avait besoin de lui présentement et qu'il ne lui ferait rien, par conséquent.


"Tu as un pouvoir impressionnant et tu en veux encore plus ? Je peux t'en offrir mais il ne te plaira pas. Pour ce qui est de Claire et Peter, je n'aurai qu'une exigence si je t'aide. Qu'ils restent en vie. Claire ne t'a rien fait, Peter peut être mais tu peux le faire souffrir pour te venger. La vengeance est après tout un plat qui se mange froid et comme toute chose froide, il faut le consommer lentement non ? Tu ne manges pas ta glace d'une traite après l'avoir attendue pendant deux heures en plein soleil, je me trompe ? Tu la dégustes jusqu'à n'en plus finir. Une fois terminée tu aimerais voir en avoir une autre, le soleil tape trop mais le vendeur n'est déjà plus là. C'est la même chose avec Peter. Tu veux te venger de lui, soit, mais une fois que tu l'auras tué, tu auras une sensation semblable sans doute à cette faim qui te pousses à tuer. Une sensation de manque, une envie de recommencer impossible à satisfaire puisqu'il sera mort. IL existe bien des façons de détruire une vie sans y mettre fin, penses-y Gabriel. "

Liam s'approcha du serial-killer, s'arrêtant à trente centimètres de lui, jouant un jeu risqué, à tout moment la faim de Sylar pouvait prendre le dessus sur sa volonté. Il le regarda dans les yeux et lui sourit amicalement. Une main sur l'épaule de son futur employé, il vida son verre d'une traite, l'alcool coulant le long de sa gorge, le brûlant et le rendant plus vivant encore, réveillant ses sens, plus alertes.

"Tu as besoin d'essence pour le moteur de ta vengeance, je t'en offrirai, seulement si tu peux me dire ce que TOI tu peux m'apporter, ce qui pourrait m'être utile dans l'avenir et dans la réalisation de plans."

Liam retourna vers le bureau et s'appuya nonchalamment tout en se resservant un verre et en tendant la bouteille vers Sylar, lui proposant d'en boire unnouveau
Revenir en haut Aller en bas
Sylar
Welcome to the Other Side of Sanity
avatar

Nombre de messages : 378
Age : 26
Pouvoirs : Compréhension intuitive
Côté Coeur : Le pouvoir est mon unique amour
Date d'inscription : 12/03/2011

:::Votre Perso:::
Age du perso: 33 ans
Relations avec d'autres personnes: Claire ♥
Travail:

MessageSujet: Re: L'homme de main [pv Liam] [Quelques semaines plus tôt]   Lun 7 Nov - 18:07

Sentant l'alcool profiter du fait que son estomac criait famine, Sylar secoua la tête comme pour chasser une vision devenant de plus en plus floue. Liam semblait intéressé, c'était déjà une bonne chose. Mais comme tout bon business man qui se respecte, il n'était pas prêt à s'engager avant de savoir ce qu'il gagnerait en retour. Liam lui expliqua dans un discours d'homme d'affaires qu'il était quelqu'un de puissant qui obtenait ce qu'il voulait, qu'il était conseiller de le craindre et déconseiller de tenter de le doubler. Comme il le disait si bien, la maison gagne toujours.

Il s'arrêta également sur la quête de pouvoir du tueur, conscient du besoin de ce dernier de se sustenter du don de ses semblables, afin de l'aviser que le meilleur moyen d'assurer une vengeance sur le cadet Petrelli était de le faire souffrir au maximum.

Finalement, Caldwell tendit à nouveau la bouteille d'alcool vers le tueur, attendant patiemment de ce dernier qu'il se montre clair sur ce qu'il avait à proposer en échange de l'argent et du pouvoir que le MonteCito était disposé à lui offrir. Sylar prit la bouteille et la posa sur la table, devant lui.


" Vous vous trompez sur mes intentions monsieur Caldwell. Mon objectif n'a jamais été de faire souffrir mes victimes. Bien que j'éprouve du plaisir à découper soigneusement le scalpe de mes proies, ce n'est pas ma priorité. Si j'avais un moyen indolore de voler leur pouvoir à mes compagnons d'infortune, je l'utiliserais sans doute. Je cours après le pouvoir et la puissance, pas après le sadisme. ce que je veux dire, c'est que je ne suis pas motivé par la vengeance. Je ne désir pas faire durer la mort de Peter, je veux simplement son pouvoir ... à n'importe quel prix. "

Sa voix démoniaque s'était manifestée à la fin de sa phrase, comme si le destin s'en mêlait. Le tueur se leva de son sofa et s'approcha d'une toile accrochée sur un des murs de la pièce, tournant le dos à son interlocuteur.

" Mais arrêtons de parler de ça, ce n'est pas pour ça que je suis là."


Il fit volte face et plongea un regard noir dans les yeux de Liam.

" Vous voulez savoir ce que je peux faire pour vous ? Tout, absolument tout. Vous voulez que je vous serve du café, je vous le servirais. Vous voulez que je passe l'aspirateur dans ce bureau, je le ferais. Mais vous conviendrez comme moi que cela serait très mal exploiter mes capacités. Je peux récupérer des objets de valeurs dans des endroits imprenables. Je peux tuer n'importe qui, n'importe quand, sans laisser de trace qui permettrait de remonter jusqu'à vous. Je peux faire exploser le bâtiment de votre choix, même de l'intérieur, et repartir sans la moindre égratignure. Je peux affronter une armée à moi tout seul, peut être même mener un coup d'état sous les traits d'un autre, je peux diriger ce pays pour vous, forcer le président à faire de votre établissement la nouvelle maison blanche, je peux ... "

Sylar stoppa son monologue plein de prétention et d'arrogance. Liam devait avoir saisi maintenant qu'il pouvait absolument tout demander au tueur.

" Bien entendu, comme vous l'avez compris, je vous demanderais une certaine somme en échange. Mais comparé à ce que vous vous faites ici, cela vous paraîtra insignifiant. "

Le tueur reprit la bouteille et se servit enfin son deuxième verre, en prenant soin d'offrir son troisième à Liam. Il porta le verre en l'air, prêt à porter un toast. Arborant son sourire le plus diabolique, son regard le plus machiavélique, il demanda à son futur employeur :

" Alors, marché conclu ? "

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'homme de main [pv Liam] [Quelques semaines plus tôt]   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'homme de main [pv Liam] [Quelques semaines plus tôt]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chez Eäràr, maître d'arme.
» Danse ta vie vie, danse [Alex]
» Figurants du Clan du Loup
» achat d'homme de main avec lingot d'or
» quelques semaines.. ou quelques jours ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
:::Heroes::: :: Las Vegas :: Le Montecito Casino :: Rez-de-chaussée-
Sauter vers: