Forum optimisé pour Mozilla Firefox
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Hors scénario #1: Le Manoir (PV Dante, Raphael, Liam)

Aller en bas 
AuteurMessage
Alexis Kane
The Man That You Fear
avatar

Nombre de messages : 2526
Age : 30
Pouvoirs : Création/contrôle des rêves, Maitrise des ombres
Côté Coeur : Darkness
Date d'inscription : 23/10/2008

:::Votre Perso:::
Age du perso: 30
Relations avec d'autres personnes: Sylar (--), Kerry (--), Alex Dumont (--), Sky (+/-), Billy (----), Caïn (+), Asami (-), Rick (-), Galadriel (+), Edmond (---), Gregory (--), Jaden (-), Mickael (---), Alison (++), Peter (---)
Travail: Aucuns

MessageSujet: Hors scénario #1: Le Manoir (PV Dante, Raphael, Liam)   Sam 24 Avr - 6:03

(Vous pouvez y allez dans l'ordre que vous voulez Wink )

Je pourrais vous faire une longue introduction psychologiquement incompréhensible sur ce que représente de façon abstraite. Alexis Kane l'aurait fait, sans l'ombre d'un doute mais je ne suis pas ici pour ça. Vous perdre au début de l'histoire serait regrettable et une erreur lamentable de ma part, je prendrai donc soin de vous cher lecteurs en vous épargnant les nombreux détails habituellement compris dans mes textes. La spécialité de Alexis n'était pas de vous raconter une histoire mais bien de vous plonger dans un état de réflexion auquel vous n'aviez jamais été habitué. En fait, quand on y repense de façon intelligente, c'est exactement ce que je vais tenter de vous faire subir au travers de ce périple. Ne vous attendez pas à une promenade dans un parc ou un joyeux rêve coloré et plein d'espoir. La réalité est toute autre et vous le savez, que trop bien même. L'expérience que vous allez vivre au travers de ces mots écrits ne s'apparente en rien à ce que votre frêle esprit aurait pu vivre au courant de son existence. La peur dans tous ses états, l'inquiétude, le doute, la confusion, des valeurs cauchemardesques qui viendront vous percuter de plein fouet sans vous laisser la chance vous relever et de reprendre ce contrôle que vous avez perdu dans la tempête. Mon but sera de vous faire sentir impuissant, rien n'échappe au sombre destin du désespoir. Vous marchez et tout s'effondre autour de vous. Votre vie, votre travail, votre routine, plus rien ne sera pris en considération une fois les pieds à l'intérieur. À l'intérieur de quoi? L'impatience vous gagne et vous vous mourrez d'en savoir plus? Âme fatalement charitable que je suis, laissez moi décrire les lieux qui attendent les visiteurs...

Le majestueux manoir, si bien construit, si bien réfléchi, si bien redouté depuis de nombreuses années. L'âme de Mark Muller enchante l'endroit de par son éternelle tristesse face à ses propres malheurs. L'intérieur de l'immense habitation mais l'extérieur ne laisse aucunement à désirer malgré ses airs de lugubre logement. La verdure s'étend à perte de vue autour du manoir, prouvant la vivacité de la végétation parfois délaissée. Un contraste presque éblouissant face à l'obscurité des reflets de l'architecture de la maison. Terne et sans éclat, les couleurs choisies ne lui procurent aucune étincelle, aucune brillance. En combinaison avec le positionnement des fenêtres sur chaque coté du grand portail d'entrée, la ressemblance avec la porte de l'Enfer est frappante. Des galeries surplombent la vue d'horizon sur un paysage plus enchanteur que le noyau de cette visite. On se demande quel genre d'individus pourraient traverser les marches de cette désolation. Si noires et si crasses, leur chemin vers la grande porte d'entrée est une course contre la mort. Saurez-vous y faire face? Cette longue trainée de pas vers le mystère et l'inconnu, qui sait ce qui vous attend de l'autre coté de la mort. N'en avez-vous simplement pas peur? Êtes vous si courageux que vous osez l'affirmer sans gêne et sans honte?Au premier obstacle, à la première impasse, que ferez-vous devant l'adversité?

Un tronc d'écorces, des branches décorées de feuilles vertes reluisantes face à la lueur de la pleine lune. Aucuns doutes, cette chose est définitivement un arbre. Et il n'était pas le seul membre de sa famille, c'était une véritable étendue à perte de vue. On n'oserait guère marcher entre ces grandes statues de bois et de feuilles, si menaçantes de leur silhouettes, si effrayantes tapissées dans l'ombre de la nuit nocturne. Et pourtant, c'est une facette incomprise de cette grande nature qui nous entourent. Ce soir, nos visiteurs devront la traverser. Sans peur et sans craintes, ils se rendront au grand manoir où le sort même de leur destion sera joué. Les surprises seront nombreuses et innatendues, aussi dévastatrices effrayantes, elles causeronts des ravages psycholgiques monstrueux. Nos visiteurs, je les attend avec impatience. L'entrée de la forêt leur est grande ouverte, il ne suffit que d'y mettre les pieds.
Revenir en haut Aller en bas
Raphael Larys

avatar

Nombre de messages : 39
Age : 31
Pouvoirs : Donne vie aux objets qu'il dessine
Côté Coeur : Fou amoureux des tripes
Date d'inscription : 18/03/2010

:::Votre Perso:::
Age du perso: 31
Relations avec d'autres personnes: Not Yet
Travail: Architecte

MessageSujet: Re: Hors scénario #1: Le Manoir (PV Dante, Raphael, Liam)   Sam 24 Avr - 13:12

La lettre se trouvait dans l'appartement de Raphael, au milieu d'une pile désorganisée de publicités et de factures. Le tueur en cavale y avait fait un bond furtif un matin, très tôt, alors qu'il avait constaté qu'aucune surveillance policière ne polluait les lieux. Cette enveloppe à son nom l'avait intrigué. Seul "Raphael" y était inscrit au marqueur noir, en grandes lettres soigneusement calligraphiées. Il l'emporta avec lui et l'ouvrit en chemin. Quelle ne fut pas sa surprise de tomber sur une invitation aussi étrange. Il n'était pas le seul à l'avoir reçu. Etait-ce une blague, ou encore une publicité mensongère destinée à vous faire vider votre portefeuille dans un concept alléchant de prime abord, mais très rapidement décevant ? Réalité ou arnaque totale ?

Spoiler:
 

Raphael ne connaissait pas ce Mark Muller, et n'avait rien d'un humain pitoyable. Cette histoire de femme assassinée l'intéressa cependant au plus haut point. Trouverait-il quelqu'un capable de le comprendre ? Quel secret ce manoir détenait-il ? La légende contée dans cette lettre était-elle vraie ? Tant de questions qui résolurent Raphael à se mettre en route vers le lieu indiqué, rongé par la curiosité. Il n'avait rien d'autre à faire de toute façon, puis il n'avait plus rien à perdre. De plus, il aurait peut-être la chance de croiser d'autres personnes comme lui, d'autres gens aux dons exceptionnels. Voilà qui avait de quoi convaincre.

Il se mit donc à la recherche de cet endroit mystérieux, marchant jusqu'à la fin de la journée. Il arriva finalement dans une sombre forêt qui aurait pu faire frémir n'importe quelle fillette perdue. Mais le psychopathe qu'était Raphael aimait ce genre de lieux, il en était le maître, il s'y sentait comme chez lui. Son esprit dérangé se sentait totalement à l'aise. La nuit tombait peu à peu et il décida d'accélérer le pas afin d'être au chaud avant que l'atmosphère ne se rafraichisse. De plus, le ciel se couvrait il n'allait sans doute pas tarder à pleuvoir.
Tout à coup, il l'aperçut. Une immense baraque lugubre, un manoir imposant se dressant au milieu de la forêt, tel un roi au-dessus de ses sujets : les grands arbres aux troncs démesurés. Des statues diverses décorait la bâtisse, et le portail avait un style bizarre, particulier. Quelque chose... d'angoissant.


- Voyons, Raph. Toi, angoissé ? Mais t'as pété un câble ou quoi ? Fonce, mon grand !

Il parlait à voix haute comme il avait l'habitude de le faire lorsqu'il était seul. Mais l'était-il réellement ? Il n'en avait pas l'impression, un sentiment indescriptible l'envahit.
Bien décidé à ne pas se laisser berner par ce genre d'illusions provoquées par un vieux manoir rappelant typiquement les maisons hantés de séries B, il se dirigea vers la grande double porte et y frappa de toutes ses forces.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hors scénario #1: Le Manoir (PV Dante, Raphael, Liam)   Mar 4 Mai - 21:22

Réveil douloureux, comment à l’habitude. Un mal de tête qui élançait tellement que s’en était presqu’anormal. Dante aurait pu s’être fait battre pendant le sommeil comateux dans lequel l’alcool l’avait plongé ça n’aurait fait aucune différence. Mais il n’avait pas de blessure, c’était simplement les dommages collatéraux d’une intéressante soirée d’excès. Tellement excessive qu’il se réveillait dans une ruelle quelconque de la ville de New York. Du moins, il espérait bien que c’était New York City. Oui, oui, aucune ville de pouvait laisser entendre autant de klaxon à une heure si matinal. Le soleil perçait à peine entre les buildings que des hordes de piétons assiégeaient les trottoirs et que des flots incessants de taxis jaunes coulaient sur les rivières d’asphaltes.

Dante s’assied péniblement, s’adossant douloureusement contre le mur de briques. Il toussa bruyamment, faisant tomber une bouteille vide d’un whisky bas de gamme qui lui avait probablement appartenu hier. Il ne s’en rappelait pas trop. Il avait perdu la mémoire à partir de sa troisième ligne de cocaïne. Justement, il devrait peut-être retourner chez lui, vérifier si ses réserves lui donneraient la possibilité de recommencer ce soir. Il se leva et tituba vers son appart décrépi.

Ce fut un pénible périple dans les rues new yorkaises. Il arriva finalement et fut surpris de voir un des objets les plus anodins : une lettre. Avec son propre nom écrit sur l’enveloppe. Intrigué, l’Italien s’en saisit et entra dans son appart. Il l’ouvrit et survola le texte, mais devant son contenu hors de l’ordinaire, il du s’y remettre une deuxième puis une troisième fois. L’histoire de ce manoir, de ce Mark Muller, tout semblait si incroyable. Mais qui croire dans ce monde de fous? Et maintenant vint la récompense, la promesse de l’altération de la réalité. Assez intéressant! Très intéressant. Tout à sa disponibilité, l’infinité! Il y songea toute la journée, puisqu’il n’avait rien donc à faire de toute façon. Finalement, il se saisit de son pistolet et quitta son appart pour se rendre au manoir Muller.

La route fut longue, endormante et ennuyeuse. Plus il s’avançait dans la forêt, plus le ciel se couvrait, se qui rendait la chose encore plus surréaliste. Enfin, il y arriva. Il stationna sa voiture dans l’ancien le parking. L’endroit donnait la frousse. C’était typique des pires stéréotypes de films d’horreurs. Après un rapide coup d’œil, Dante remarqua un homme qui le regardait depuis le porche. Certainement, sa voiture n’avait pas été des plus discrètes. Il s’approcha rapidement, jetant de temps à autre un regard par-dessus son épaule.


« Vous savez ce qu’habite cette maison vous? »
Revenir en haut Aller en bas
Liam Caldwell

avatar

Nombre de messages : 1560
Age : 26
Pouvoirs : Jeunesse Eternelle; Force et Vitesse Surhumaines // POWERLESS
Côté Coeur : Rien, le vide quasi intégrale
Date d'inscription : 21/02/2009

:::Votre Perso:::
Age du perso: 1340 ans environ
Relations avec d'autres personnes: Alan (RIP) Terry (RIP) Sylar(+-) Alex (+-) Lila (+-) Claire (+-) Angela (+) Caïn (+)
Travail: Directeur et chef de la sécurité du Montecito Casino

MessageSujet: Re: Hors scénario #1: Le Manoir (PV Dante, Raphael, Liam)   Sam 8 Mai - 11:27

[Désolé du retard dû à quelques empêchements)

Encore dans l'avion ce Liam. Décidément, il écumait la planète par les airs, en apprenant chaque recoin, l'importance de chaque zone, et ça depuis l'invention, ô combien géniale, de ce moyen de transport. Avant c'était le bâteau, ^depuis les vikings, mais il fallait avouer que c'était particulièrement lent et que les risques de mourir pendant le trajet, surtout au temps des conquistadors était assez élevé. C'était en voyageant de par le monde, en observant les misérables humains, les pauvres mortels incapable d'évoluer correctement en société qu'il avait mis au point ses plans "diaboliques" afin de changer tout ça.

Mais pour une fois, pour une fois ce n'était pas dans le but de changer le monde qu'il prenait la route, mais par curiosité.

Deux semaines auparavant, il avait reçu une lettre, ô combien étrange. Son contenu ne vous sera pas divulgué mais sachez qu'elle l'intrigua au plus haut point, tant et si bien qu'il décida de suivre le peu d'indication, par curiosité. Peut être que cela lui apporterait quelque chose dans sa quête, chaque détail est à prendre pour harmoniser un tout; et l'histoire qu'il avait découvert, enfin la partie qui était dévoilée lui faisait dire que c'était plus qu'intéressant.

"New York, arrivée immédiate, veuillez attacher vos ceintures. "

Le chauffeur que Liamarius avait demandé était déjà à l'attendre à la sortie de l'aéroport.


"Bonjour monsieur. La destination a été trouvée. "

"Très bien, allons y."


Il avait fait rechercher cette maison, par surveillance satellite et aérienne. Une lubie encore une fois qui couterait de l'argent, beaucoup d'argent peut être pour rien. Mais qu'importe l'argent pourvu que l'on ai l'ivresse non ? Ah non, c'est le flacon.

Ils roulèrent longtemps, empruntant les routes bondées, dans le silence le plus complet. Tous les employés de Liam savaient qu'il ne fallait jamais posé de questions sur les missions et les raisons d'agir de leur patron, et Liam s'en accommodait fort bien. Les voitures défilaient, et les paysages aussi. Ils se dirigeaient vers le nord de la ville, puis vers l'ouest, l'intérieur des terres. Les arbres commençaient à se faire plus nombreux, jusqu'à former des petits bosquet le long des routes. La voiture s'arrêta au bord d'un chemin, ne pouvant aller plus loin. Silencieusement, le chauffeur tendit le gps avec les coordonnées de la maison à son patron, et repartit.

L'indien regarda rapidement où se situait le terrain par rapport à sa position, rangea l'instrument dans une des poches de sa cape et se dirigea à l'instinct, comme d'habitude. Pas besoin de technologie futile lorsque l'on sait se repérer, n'importe quel scout peut vous le dire, et Liam était bien plus doué que tous les scouts des USA réunis dans ce domaine.

IL marcha quelques heures avant d'enfin entrapercevoir le bâtiment, magnifique se dresser au milieu d'une prairie. Il n'avait sans doute pas prit le chemin le plus rapide, mais il avait trouvé, en prenant son temps, en admirant la nature pas encore attaquée par l'homme, ou, mieux, entretenue par celui ci. De loin, il vit qu'il était semble t il à l'arrière de la maison, il s'était donc légèrement trompé de route, sans doute au début. Il entreprit de repérer de loin ce qui pouvait être utile, portes, balcons, fenêtres. puis rejoignit l'entrée, toujours dans le bois qui bordait la propriété. De loin il remarqua deux hommes, un sous le porche, un près d'une voiture, ce dernier semblait venir d'arriver. En écoutant ce qu'il avait dit, il comprit rapidement qu'au moins un des deux hommes n'était pas d'ici et qu'il avait sans doute reçu lui aussi la lettre. CE qui épaississait le mystère entourant cette propriété.

Il s'avança à découvert, se dirigeant vers les deux hommes, chaleureux, amical au possible, un grand sourire au visage.

"Alors je ne suis pas seul à avoir reçu une lettre étrange concernant ce lieu je suppose. Liam Caldwell" , Dit il en tendant la main à l'homme à l'auto. Quitte à se retrouver dans le même bâteau, autant être allié.

[oO j'ai bien fait de repasser lire le sujet, y a un bout qui a pas été envoyé, désolé, j'avais pas fait attention. Bon bah du coup c'est un peu moins bon]
Revenir en haut Aller en bas
Alexis Kane
The Man That You Fear
avatar

Nombre de messages : 2526
Age : 30
Pouvoirs : Création/contrôle des rêves, Maitrise des ombres
Côté Coeur : Darkness
Date d'inscription : 23/10/2008

:::Votre Perso:::
Age du perso: 30
Relations avec d'autres personnes: Sylar (--), Kerry (--), Alex Dumont (--), Sky (+/-), Billy (----), Caïn (+), Asami (-), Rick (-), Galadriel (+), Edmond (---), Gregory (--), Jaden (-), Mickael (---), Alison (++), Peter (---)
Travail: Aucuns

MessageSujet: Re: Hors scénario #1: Le Manoir (PV Dante, Raphael, Liam)   Mer 12 Mai - 4:49

On aurait jamaia cru qu'un simple bout de papier décoré de mots et de phrases sombres et confuses attirerait autant l'attention. Était-ce ce que Mark Muller souhaitait à l'époque? Une telle investigation, une telle intrusion dans le domaine, tout était à présent permis pour mettre la main sur ce rêve faussement imaginé ou bien réel? Et si jamais Mark n'avait jamais existé, si jamais il n'était qu'une simple invention de votre propre imagination, que feriez-vous chers lecteurs si un tel piège vous aurait été tendu? Pensez-y un simple instant, peut-être que c'est exactement ce qui arrive à nos joyeux lurons Raphael, Dante et Liam. Victimes d'un rêve, victimes d'une fantaisie qui ne devrait même pas se retrouver dans notre réalité, victimes d'une triste tournure du destin? Quel dommage qu'on ne saura jamais ce qui se passe réellement avec eux, sauf si bien sur, ils réussissent à trouver la solution à leur facheuse situation. Une lettre, une forêt, un manoir, aucuns indices, aucune aide, comment est-ce qu'ils pourraient espérer s'en sortir sans embuches et sans douleur? Les pouvoirs surnaturels n'étaient le miracle de tous les maux, je tiens à vous le dire. Le remède se situe parfois ailleurs, dans le plus creux de votre esprit, de votre sens logique de l'analyse et de la compréhension. Penser, réfléchir, en serez-vous uniquement capable pour mener votre quête à termes? Les défis de ce manoir sont nombreux, ne croyez pas vous retrouver dans la facilité...

Et les joyeux lurons s'étaient finalement retrouvés devant ce lieu hanté, tous à se demander si ils sont dans le même bateau pour les mêmes raisons. N'en doutez pas une seule seconde mes petits, jamais je ne vous aurais convoqué si ce n'est que pour un amusement aucunement réciproque. N'attendez pas à ce que je partage mon plaisir avec vous, mais pas du tout. Dire que ce même plaisir n'a pas encore franchi les portes de cette comptueuse habitation. Les portes, cette entrée vers le mystère de l'inconnu, un morceau important, voir crucial du casse-tête à résoudre. Elles étaient grandes, voir immenses, faisant une hauteur dépassant largement la normale de l'humanité. Elles n'étaient pas très larges mais chacune d'elle constituait malgré tout un monument imposant qui dégaeait une atmosphère de malaise agoissante et difficile à supporter. Imaginez un peu comme si c'était deux visages géants et diformes qui vous fixaient silencieusement, une sensation désagréable vous en conviendrez. Difficile également d'identifier la couleur exacte de leur constitution. À la lumière du jour, on aurait penché vers un brun très léger tel du bois fraichement coupé mais à la tombée de la nuit, ce léger devenait lourd et pesant, décalant du brun au pratiquement noir sous les trop peu nombreux reflets de l'astre lunaire. De plus, aucunes fenêtres, renforçant l'impression que quelque chose d'extrêmement mauvaise se déroulait derrière, quelque chose qui était humainement impossible et qui pourrait angoisser et inquiéter quelconque être sensible à toutes perturbations morales. Pourtant, il n'y avait aucuns bruits dans les environs, sauf les voix prononcées de nos joyeux lurons. On se demande comment ils se sentent en ce moment...

Ne leur laissant aucuns répits, les portes s'ouvrèrent par elles-mêmes comme si quelqu'un les avaient poussées alors qu'aucune force physique n'y avait été appliquée. Le déroulement s'était fait non pas d'un grincement strident comme les clichés surexploités des films d'horreur médiocres mais bien sous les coups du silence, laissant toute la gloire aux deux portes. En observant à l'intérieur, les invités pouvaient être témoin d'une somptueuse décoration riche et ancienne, signifiant que l'endroit datant d'un certain temps. Étrangement, sans aucune subtilité, tout était conservé dans un état idéal, sans prétention, bien naturellement. Avant le temps que les portes se referment, on distinguait un grand tapis rouge aux broderies dorées et aux motifs nombreux et incompréhensibles. Suivant le tapis, un majestueux escalier menait au premier étage qui formait une espèce de gallerie en forme de U au-dessus du hall d'entrée. Le classique des entrées de manoir voyez-vous, mais qui sait ce qui se cachait derrières les nombreuses portes. 1 dans chaque couloir longeant l'escalier, 2 sur le mur à la droite de l'escalier et le même nombre sur le mur à gauche de l'escalier, sans compter celle de l'entrée. Si un de nos joyeux lurons essayaient de passer à l'intérieur, il s'en verrait gentillement refusé, comme si une main imatérielle venait le repousser sans rien brusquer. Au moment où les portes se refermèrent, le manège pouvait maintenant commencer. Au claquement des portes, une mélodie de piano se fit entendre, comme si les poignées de portes agissaient tel des hauts-parleurs puissants mais bien posés, bien calculés dans leur volume.





Sur le dessus de la porte, après très exactement 27 secondes de piano (précision quand tu nous tiens), des coulis d'encre noir mélangés à des coulis de sang très épais coulèrent des portes tel une trainée de sirop sur une tranche de pain. C'était pratiquement onctueux et y toucher du bout de ses doigts donnerait la sensation d'une brulûre ardente, comme si une véritable déflagration de flammes avait tranchée l'atmosphère. Plus le sang et l'encre coulaient, plus les substances se mélangeaient pour former des mots, des phrases, un message, visiblement destiné à l'intention des visiteurs qui se trouvaient sur place bien malgré eux...

Spoiler:
 

Encore il fallait saisir ce que ça voulait dire, on va donc leur souhaiter bonne chance et voir comment ils se débrouilleront....
Revenir en haut Aller en bas
Raphael Larys

avatar

Nombre de messages : 39
Age : 31
Pouvoirs : Donne vie aux objets qu'il dessine
Côté Coeur : Fou amoureux des tripes
Date d'inscription : 18/03/2010

:::Votre Perso:::
Age du perso: 31
Relations avec d'autres personnes: Not Yet
Travail: Architecte

MessageSujet: Re: Hors scénario #1: Le Manoir (PV Dante, Raphael, Liam)   Mar 18 Mai - 14:05

Quelle ne fut pas la surprise de Raphael lorsque deux autres personnes débarquèrent sur les lieux peu de temps après lui. La première était un homme dans la vingtaine, plutôt bien fringué. Il était arrivé en voiture et s'était garé dans un vieux parking délabré. Il ne prit pas le soin de se présenter mais son accent exotique trahissait légèrement ses origines, peut-être Italiennes ou Portoricaines, difficile à dire.

« Vous savez ce qu’habite cette maison vous? »

- Un certain Mark Muller, parait-il... Ou plutôt ce qu'il en reste.

La voix de Raphael était basse, il avait répondu d'un air pensif. Il avait du mal à croire qu'une telle malédiction pouvait reposer en ces lieux. Les dons d'évolués étaient certes parfois extraordinaires, mais ce que décrivait cette lettre dépassait l'imagination. N'était-ce pas qu'un petit rigolo qui usait de ces merveilles de l'évolution pour jeter de pauvres naïfs dans des attrappe-nigauds ?
Tout à coup, un autre homme arriva. Celui-ci était à pieds, comme Raphael, mais avait l'air d'être un homme important. Sa présence en imposait, il respirait le self-control. Contrairement à son prédécesseur, il se présenta immédiatement.


"Alors je ne suis pas seul à avoir reçu une lettre étrange concernant ce lieu je suppose. Liam Caldwell"

Il tendit la main au jeune homme bien habillé, et tant mieux. Raphael n'avait pas envie de leur dévoiler son identité. Par chance, ils ne l'avaient même pas reconnu. Le manoir devait bien plus attirer leur attention.

- Vous êtes venus pour la murder party alors ? J'espère qu'ils auront du bloody mary.

Il ricana tout seul, fier de sa blague, et se tourna vers les portes du manoir. Ce fut avec étonnement qu'il remarqua que celles-ci étaient déjà ouvertes. Pourtant, il aurait juré qu'à son arrivée, elles étaient encore totalement closes. Les deux portes tout en hauteur les invitaient à entrer dans la gueule béante de ce monstre de pierres et de bois. Le choc fut d'autant plus grand lorsqu'ils entrèrent. Ce fut comme s'ils avaient fait un bond dans le temps, comme si cet endroit appartenait à une autre époque et que tout y avait été parfaitement conservé. Quelqu'un devait certainement y apporter le plus grand soin. Ils avancèrent tous les trois, leurs chaussures boueuses tachant timidement un splendide tapis rouge orné de motifs dorés dont la signification n'évoquait absolument rien à Raph. Un immense escalier s'imposait face à eux, terminant sur une gallerie en U au-dessus d'eux. L'endroit était somptueux, mais quelque chose de très dérangeant y demeurait. Larys observa chaque recoin de la pièce avec un sourire curieux. Tout cela prenait des tournures fort intéressantes, il sentait que cet endroit avait quelque chose de... spécial. Tout à coup, il entendit un claquement derrière eux. La porte d'entrée s'était refermée sans que personne n'y eût touché. Ce fut à cet instant qu'une mélodie de piano plutôt morose se fit entendre. Les notes résonnaient dans les lieux comme si l'instrument se trouvait partout et nulle part à la fois. Raphael chercha des hauts-parleurs planqués dans les coins mais il n'en trouva pas.

- Charmant accueil. Mais... hé, regardez.

Le dessus de la porte avait commencé à laisser s'échapper deux coulis distincts, dont une ne faisait aucun doute : du sang. Raph en avait vu suffisamment dans sa vie pour le reconnaître immédiatement. Il s'approcha lentement de la porte et toucha le liquide pourpre du bout de l'index au moment où il arriva à sa hauteur. Il fit un bond en arrière, frappé par une douleur brûlante.

- WOW, putain !

Il secoua la main pour faire passer la sensation et frotta son doigt sur son imperméable. Ca avait beau y ressembler, ce truc-là n'était pas du sang. Le rouge et le noir continuaient de zébrer la porte, quand soudain ils se mirent à effectuer des mouvements anormaux, se mélangeant pour former... un message.

Spoiler:
 

- Génial... C'est un jeu de piste ou quoi ? J'adore les énigmes !

Bref silence. Plus rien ne se produisit.

- Bon, et on fait quoi maintenant ?

Il s'éloigna de la porte pour se diriger vers le milieu de la pièce, faisant face au grand escalier. Au-dessus de lui se trouvait un superbe lustre, orné de mille et un cristaux. Raphael esquissa à nouveau un sourire malicieux. Ce que ce lieu lui évoquait ? Bienvenue en enfer. Ce manoir avait tout pour lui plaire...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hors scénario #1: Le Manoir (PV Dante, Raphael, Liam)   Jeu 3 Juin - 20:52

Le type qui se trouvait devant la grande porte d’entrée confirma qu’il était bien au manoir de Mark Muller. Il semblait cependant tout aussi perdu que lui. Certes, la porte se trouvait là, mais rares étaient les manoirs dont les propriétaires laissaient tout bonnement la porte principale ouverte au premier inconnu. Mais apparemment, ils n’étaient pas les seuls à avoir été invité au manoir Muller. Un homme sorti des bois, relativement bien vêtu, il inspirait un charisme impressionnant. On devinait qu’il occupait un rôle important dans la société, que ce soit businessman ou fonctionnaire de haut niveau. Il les aborda en parlant de la fameuse lettre et en se présentant sous le nom de Liam Caldwell tout en tendant la main à Dante. Ce dernier la regarda pendant une seconde d’hésitation avant de la secouer, un peu contre son gré. Il n’était pas très friand des mesures de politesse et tout le flafla qui entourait les relations sociales dans la société moderne.

« Santini. Non en effet, t’es pas le seul, mais le plus surprenant, c’est que nous avons été les trois assez fous pour se présenter… »

L’anonyme fit une petite blague qui laissait un peu deviner le genre de type à qui ils avaient à faire. Quel beau trio nous faisons, se dit Dante. Un dingo pas trop comique, un as de la société, et lui, une sorte de déchet abject possédant tout les défauts de l’humanité. Sur cette joyeuse réflexion, il s’alluma une cigarette. Lorsqu’il se retourna vers le manoir pour évaluer s’il y avait une fenêtre par laquelle ils pourraient s’infiltrer, il fut très surpris de voir que les portes étaient maintenant grandes ouvertes, les invitant presque à entrer rapidement. Suivant ses deux nouveaux camarades de fortune, l’italien pénétra dans l’ouverture béante ( :f).

Dès qu’ils eurent mis pied à l’intérieur, un claquement sonore résonna fortement dans la grande pièce qui servait d’entrée. Les immenses portes s’étaient refermées bruyamment derrière eux. Un air de piano sonna sinistrement dans l’air ambiant, se méritant ainsi un commentaire cynique de la pars du dingo. Le silence revint finalement.


« Et dire que j’ai déjà pris des trucs qui me faisaient halluciner moins que ça… »

Soudainement, un mélange étrange de liquide noirâtre et rouge foncé coula le long de la surface de la porte. Le dingo s’approcha et toucha du bout des doigts le coulis qui descendait paresseusement. Le cri qu’il poussa fit sursauter Dante, qui était déjà à bout de nerf après toute cette folie qui se déroulait atours de lui.

« Ouai, bien sur, un liquide étrange sortant de nulle part coule le long d’une porte, j’dois absolument aller me foutre les doigts dedans. Bravo champion! »

À peine avait-il terminé sa phrase que le fameux liquide forma un message le long de la porte, un message qui ne présageait rien de bon. Le dingo demanda au trio qu’elle était leur prochaine action. Dante soupira. Il ne savait pas dans quoi il s’était embarqué, mais il se préparait mentalement au pire.

« Eh bien c’est évident voyons! Faut simplement regarder avec nos yeux de l’esprit et de la connaissance! Rien de plus simple. L’un de vous a du LSD, ça aide généralement! »
Revenir en haut Aller en bas
Liam Caldwell

avatar

Nombre de messages : 1560
Age : 26
Pouvoirs : Jeunesse Eternelle; Force et Vitesse Surhumaines // POWERLESS
Côté Coeur : Rien, le vide quasi intégrale
Date d'inscription : 21/02/2009

:::Votre Perso:::
Age du perso: 1340 ans environ
Relations avec d'autres personnes: Alan (RIP) Terry (RIP) Sylar(+-) Alex (+-) Lila (+-) Claire (+-) Angela (+) Caïn (+)
Travail: Directeur et chef de la sécurité du Montecito Casino

MessageSujet: Re: Hors scénario #1: Le Manoir (PV Dante, Raphael, Liam)   Dim 11 Juil - 19:26

OMFG c'était à moi ?! =O Vraiment désolé *s'en va tout honteux*
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hors scénario #1: Le Manoir (PV Dante, Raphael, Liam)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hors scénario #1: Le Manoir (PV Dante, Raphael, Liam)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le ministre des Haitiens hors-Haiti visite la diaspora
» Scénario : Attaque à la lisière de Fangorn (S.D.A)
» Le Manoir Oublié
» [Scénario] Vol
» Les Hors série

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
:::Heroes::: :: New York :: Les Alentours-
Sauter vers: