Forum optimisé pour Mozilla Firefox
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Liberty Island] Back to Old School [Alex]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: [Liberty Island] Back to Old School [Alex]   Mer 22 Avr - 20:37



Quelle douce sensation que la brise d'un soir de printemps qui vous caresse le visage ... Sylar était monté au sommet de la statue de la liberté, n'hésitant pas à tuer deux veilleurs de nuit pour bénéficier du panorama. Il avait recouvert sa télékinésie, et également son pouvoir originel. Ces deux pouvoirs étaient en sa possession depuis si longtemps que son organisme les lui a immédiatement restitué quand il en a eu l'occasion. Sylar était tourné vers l'extérieur, et derrière lui, le corps d'Alex Dumont était étalé au sol, inconscient.

Mais comment en étaient-ils arrivés là ? Que faisaient-ils là haut ?



------------> Flash Back ----------->




" Ooooooooh mais qui revoilà ? Alors, ça s'est passé comment ton entretien avec ton nouveau boss ? "

" Vous ... encore ... "

" Encore ? Tu me vexes.

" Je suis où cette fois-ci ? "

" Au pays du rêveuuuuuuuuuuuuuh bleuuuuuuuuuuuuuuu, je n'y crois pas c'est merveilleuuuuuuuuuuuuuuuuuux

" STOP !!! "


" Tu as raison, nous avons des choses importantes à nous dire.

" Nous n'avons rien à nous dire, je sens mon pouvoir originel en moi, ce qui veut dire que la formule d'Arthur Petrelli est au point, elle m'a rendu au moins ce pouvoir, et si il n'y en a pas d'autres ce n'est pas grave, celui-ci me permettra de me refaire une petite pléthore d'abilités toutes plus puissantes les unes que les autres."


" Mais j'en ai rien à secoué moi petit génie "

" Oh que si t'en a quelque chose à ciré pauvre inconscient. Je sais qui tu es, tu n'es pas mon inconscient, tu es un employé de Pinehearst, et ton pouvoir c'est l'insertion dans les rêves. Arthur est au courant que tu fais ça ? "



" Mhm ... Bien. L'expérience fonctionne. A la prochaine, monsieur Sylar.

Tout le décor se mit à tournoyer autour du tueur qui vit ses vêtements noirs se transformer en pyjama blanc. Il ouvrit les yeux, et se rendit compte qu'il était dans son appartement du Queens, au beau milieu d'un bordel sans nom sans doute provoqué par la police qui avait déjà du venir une bonne dizaine de fois à sa recherche. Il se leva lentement, sa tête tournait légèrement. Il fit un pas en avant, quand une douleur lancinante le frappa en plein torse comme un coup de poing, et l'envoya contre le mur derrière lui. Il tomba au sol, tentant de contenir au mieux des hurlements de douleur.

" Bordel ... Qu'est-ce qu'il m'arrive ... "

Tout aussi soudainement qu'elle était apparue, la douleur s'estompa. Sylar mit à nouveau un certain temps avant de se relever. Instinctivement, il se dirigea vers le tiroir où il gardait toujours une montre, sa montre cassée. Elle n'y était plus ... les tiroirs étaient vides ... Quand il se retourna il trouva face à lui une chaise sur laquelle étaient posés des vêtements, et bien en évidence sa montre cassée. Arthur Petrelli prenait bien soin de son nouvel agent. Le serial killer se changea des pieds à la tête, et portait désormais un bel ensemble de couleur ébène. Il fixa sa montre, et il constata avec une grande joie qu'il comprenait ce qu'il avait besoin de faire pour la réparer ... Mais il ne voulait pas la réparer ...

Il se tourna vers sa cuisine, y pénétra, sortit un verre et le posa sur la table. Il fallait qu'il teste ses pouvoirs. Ils devaient apparaître de façon aléatoire. Il fixa le verre, et se l'imagina en train de bouger tout seul. Au début, il ne se passa rien. Sylar se concentra davantage, crispant les traits de son visage. Au bout de quelques secondes, le verre se mit à trembloter, et après quelques secondes encore, il décolla de la table pour atterrir dans la main du tueur.


* Ok ... Mes deux pouvoirs favoris sont toujours là. *

Il arbora un divin sourire de satisfaction, il adorait ses pouvoirs, la sensation qu'ils provoquaient en lui était d'une jouissance absolue pour Sylar. Mais alors qu'il était perdu dans son bonheur, une douleur similaire à la précédente le saisit à nouveau.

" OH NON PAS ENCORE ! "

Il se tint à la table, s'appuya de toute ses forces, serrant les dents, mais rien à faire. La douleur était très pesante sur son torse, et au final il se retrouva à nouveau au sol. Il perdit connaissance ...

Une heure plus tard, il rouvrit les yeux. Il était toujours au même endroit, rien n'avait changé. Il se leva, la douleur avait disparue. Mais une nouvelle sensation lui caressait l'esprit ... Quelque chose de nouveau ... Il n'avait jamais ressenti cela avant. Il avait envie de ... d'air frais, il lui fallait un espace ouvert. C'était plus fort que lui, il sortit de son appartement et s'engouffra dans la cage d'escalier où il couru dans les escaliers en direction du toit. Défonçant la porte d'un seul geste télékinétique, il se retrouva au sommet de son immeuble. Il approcha du bord, et regarda dans le vide. La distance qui le séparait de l'asphalte équivalait à une quinzaine d'étages. Il ferma les yeux, sentant la brise sur son visage. Mais que diable était-ce donc que cette sensation nouvelle ?

Puis, sans le vouloir, il se mit à écarter les bras, et il se laissa tomber en avant. La chute avait à peine commencé lorsque Sylar se rendit compte de ce qu'il faisait, et la peur le saisit alors. Mais elle s'estompa tout aussi vite, lorsqu'il comprit le pourquoi de la chose. Alors qu'il avait entamé une chute libre, sa progression ralentit progressivement. Il se stoppa net, à encore une dizaine d'étages du sol. Il ... volait ! IL VOLAIT !!! Regardant vers le haut, levant le poing à la manière d'un superman, il décolla à une vitesse phénoménale.



------------>Toujours Flash Back mais plus récent What a Face ----------->


Sylar se trouvait au sommet de l'Empire State Building, surplombant toute la ville à la manière d'un King Kong déchaîné. Il avait déjà développé trois pouvoirs, deux anciens, et un nouveau. Qui sait combien allaient encore apparaître ? Il le saurait bien assez tôt. En attendant, il fallait qu'il s'occupe de récupérer quelques anciens pouvoirs utiles, et il pensa instinctivement à Alex Dumont, et son pouvoir de manipulation des énergies. Il savait où trouver le français. Volant à la vitesse d'un avion, il se retrouva sur le toit de l'immeuble de Kerry en moins de quelques minutes. Il descendit quatre étages. Son aura avait changé depuis sa remise à zéro niveau pouvoir, donc Alex ne le reconnaîtrait que dans quelques minutes avec son 6ème sens. Par télékinésie, il ouvrit la porte, et pénétra dans l'appartement. Il agissait avec une extrême rapidité, pas toujours prudent. Une voix émana de la cuisine:

- C'est toi Kerry ?


Alex était seul, Sylar se dépêcha de se coller contre le mur à côté de la porte de la cuisine, et lorsque le français sortit, le serial killer poussa sa tête pour qu'elle aille se cogner violemment contre la monture en bois de la porte. Un tel coup porté par surprise eut l'effet escompté, le français avait été assommé, il était dans les vapes. Le serial killer prit un morceau de papier sur lequel il griffona "I'm Back" et signa Sylar, le laissant sur la table de la cuisine à l'attention de Kerry. Après quoi il prit Alex sur son épaule, et sortit en volant par la fenêtre.



------------> Fin du Flash Back, ouf. ----------->



Quelle douce sensation que la brise d'un soir de printemps qui vous caresse le visage ... Sylar était monté au sommet de la statue de la liberté, n'hésitant pas à tuer deux veilleurs de nuit pour bénéficier du panorama. Il avait recouvert sa télékinésie, et également son pouvoir originel. Ces deux pouvoirs étaient en sa possession depuis si longtemps que son organisme les lui a immédiatement restitué quand il en a eu l'occasion. Il avait également développé la capacité de voler. Sylar était tourné vers l'extérieur, et derrière lui, le corps d'Alex Dumont était étalé au sol, inconscient.

" Wake Up Alex. "
Revenir en haut Aller en bas
Alex Dumont
Lifebender
avatar

Nombre de messages : 1989
Age : 35
Pouvoirs : Ressent et mobilise les énergies vitales
Côté Coeur : Plus qu'hier, moins que demain.
Date d'inscription : 18/09/2007

:::Votre Perso:::
Age du perso: 27 ans
Relations avec d'autres personnes: Sylar [---], Kerry [♥], Hayden [+], Hiro [+], Coralie [+], Peter [++], Asami [++], Elleanore [+/-], Lila [+], Angela [-]
Travail: à la recherche d'un emploi

MessageSujet: Re: [Liberty Island] Back to Old School [Alex]   Jeu 23 Avr - 11:14

Dés leur retour à New York, Kerry avait spontanément proposé d’héberger Alex dans son appartement. Ainsi, depuis quelques jours, ils tentaient de se faire discrets, préférant faire oublier leur existence à certaines personnes, notamment Arthur Petrelli et ses associés.

Kerry s’était absentée depuis une bonne heure à présent, laissant le français seul. Il avait cherché à s’occuper en allumant la télévision. La séance de zappage dura bien une demi-heure, mais le jeune homme ne trouva aucune chaine satisfaisante.


« Deux cents chaines différentes … deux cents merdes différentes. Qui aurait cru que c’était possible ? »

Dépité, Alex éteignit le poste de télévision. A présent, il avait faim. Il se dirigea donc dans la cuisine à la cherche de quelque chose à se mettre sous la dent. Malheureusement, le réfrigérateur ne contenait que des merveilles gastronomiques made in US : fromage en bombe, beurre de cacahouète et autres étrangetés de ce genre.

« Oh my god ! comme vous dites si bien ici … »

En fermant la porte du réfrigérateur, Alex vit le numéro de téléphone d’un livreur de pizza accroché dessus à l’aide d’un magnet.


« Bon, ça fera l’affaire. »

Ce fut à ce moment qu’il entendit la porte d’entrée de l’appartement s’ouvrir. Finalement, Kerry semblait avoir été plus rapide que ce qu’elle avait prévu. Ça tombait bien, elle pourrait choisir avec Alex quelle pizza ils allaient commander. Alex se dirigea alors en direction du salon.


« C’est toi Kerry ? »

La question pouvait semblait stupide au premier abord. Après tout, qui cela pouvait-il être d’autre ? Réflexe sans fondement ou intuition ? Peu importait, la phrase était sortie toute seule. Alors qu’il s’apprêtait à franchir le seuil de la porte de la cuisine, Alex fut violemment projeté contre le chambranle. Sa tête percuta l’armature en bois, le faisant plonger dans l’inconscience.

* * *

Petit à petit, Alex revint à lui. Il était étendu sur une surface dure et froide. D’ailleurs, il avait froid tout court. Le fait qu’il soit en plein courant d’air ne devait pas être étranger à cet état. Son crâne le faisait terriblement souffrir. Les choses mirent quelques secondes à se remettre en marche dans son esprit, comme s’il émergeait d’un rêve où tout reste encore vaporeux. Puis, il ouvrit les yeux. Lorsque sa vue se stabilisa, il vit un homme debout en face de lui, lui tournant le dos, accoudé à une rambarde.

« Wake up Alex. »

Cette voix, le français aurait pu la reconnaitre d’entre mille : Sylar. Ainsi, le serial killer était certainement à l’origine de cette agression. Les choses ne s’arrêteraient-elles donc jamais ? Alex porta sa main sur sa tempe, toujours douloureuse. Puis, il tenta de se relever. Péniblement, il parvint à se mettre debout et alla se caller contre le mur derrière lui, tentant vainement de mettre le plus de distance entre lui et le tueur.

« A quoi est-ce que tu joues ? C’est passé où ton histoire de "on doit s’unir pour lutter contre Arthur et ainsi assurer notre survie" ? Ne me dis pas que tu retournes déjà ta veste … »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Liberty Island] Back to Old School [Alex]   Jeu 23 Avr - 21:26

Le français ouvrit péniblement les yeux, se relevant avec difficulté tout en s'éloignant le plus possible du serial killer.

« A quoi est-ce que tu joues ? C’est passé où ton histoire de "on doit s’unir pour lutter contre Arthur et ainsi assurer notre survie" ? Ne me dis pas que tu retournes déjà ta veste … »

Sylar pouffa, bouche fermée, et laissa ses lèvres s'écarter en un petit sourire malicieux.

" Allons Alex, plus que jamais nous devons arrêter Arthur. Mais nous avons échoué, et hélas le prix de la défaite a été la perte de la totalité de mes pouvoirs. Alors quand ce vieux débris s'est pointé dans ma cellule avec sa seringue miracle, il a suscité tout mon intérêt. "

Alex semblait ne pas comprendre ce dont parlait le tueur, qu'il n'arrivait plus à placer dans un camp ou dans l'autre.

" Pour éclairer ta lanterne, ses scientifiques ont réussi à mettre au point un espèce de sérum. Ils l'ont expérimenté sur moi, et il fonctionne, je récupère des pouvoirs. Bien évidemment ils n'ont pas fait ça gratuitement, j'ai juré fidélité à Arthur, lequel m'a promis d'autres doses de ce sérum. "


Cette fois, Sylar lisait bien de la déception sur le visage du français, qui reconnaissait bien là le caractère égocentrique et cupide du serial killer.

" MAIS, ma parole ne vaut plus grand chose ces derniers temps. Voilà pourquoi j'ai décidé de jouer un autre rôle dans cette histoire, je vais apporter à Arthur tout ce qu'il demande jusqu'à ce que je sois en possession d'assez de pouvoirs pour le supplanter. Et là on en sera débarrassé. Ce qui m'amène à la raison de ta présence ici ... "

Alex pu sentir tout son corps se raidir, étreint de façon télékinétique par Sylar.

" Hélas, je crains d'être quelque peu impatient dans la reconquête de mes pouvoirs. Je n'en ai récupéré que deux anciens, mes deux préférés comme tu peux le constater, et j'ai également développé la capacité de voler, d'où le fait que l'on soit perché en hauteur. Mais hélas, ton pouvoir, celui de Claire, et tant d'autres m'ont filé entre les doigts. Je pense que tu as compris le pourquoi de la chose maintenant. Je suis venu récupérer ce à quoi je m'étais habitué. "


Il étira son sourire pour que malice devienne sadisme, et leva son doigt vers le front d'Alex.


" Mais hey, souris, je fais avancer notre équipe en faisant ça. Malheureusement les grandes victoires impliquent de grands sacrifices, et c'est toi qui en subit les conséquences. Mais sois rassuré, après toi, ce sera Kerry, puis Claire à nouveau, puis certainement Angela, Peter, Nathan, et tout le monde ! Je vais devenir le plus puissant, et ma nouvelle ascension débute avec toi. Adieu, Alex. "

Il vit se dessiner une goutte de sang sur le front du français, lequel commença à grimacer, lorsque tout se stoppa net. Sylar ressentait à nouveau une douleur au torse, et elle grimpa si vite en intensité qu'il se retrouva à hurler, plaqué au sol, terrassé par la souffrance physique. Il se mit à convulser, et suppliait Alex du regard de l'aider. Mais alors que tout ceci était arrivé si vite, cela se stoppa tout aussi sec. Sylar mit un temps pour reprendre son calme et s'essuyer la mousse blanche qui avait perlé sur sa bouche.

Il se releva avec peine, et constata que le français en avait profité pour filer en douce vers les escaliers. Immédiatement il se jeta à sa poursuite, ouvrant la porte qui donnait vers de longues et interminables marches. Il regarda en bas, et voyait Alex descendre à toute vitesse. Il cria à son attention:


" Tu ne fais que retarder l'inévitable Alex !!!! Accepte ton sort et affronte le !!! "

Il pointa son doigt vers le français, et alors qu'il comptait utiliser sa télékinésie, une lumière verte intense s'échappa de son doigt, et tel un laser atterrit devant Alex, détruisant les marches devant lui, l'empêchant de continuer à descendre. Sylar regarda sa main ... Et maintenant il comprenait ... Les douleurs, c'était son métabolisme qui s'adaptait à un nouveau pouvoir ... Et celui ci semblait bien plus destructeur que le précédent. Il se laissa tomber dans le vide entre les escaliers en colimaçon, et s'arrêta en volant à hauteur d'Alex.

" Tu vois ... Ça vient tout seul ... "
Revenir en haut Aller en bas
Alex Dumont
Lifebender
avatar

Nombre de messages : 1989
Age : 35
Pouvoirs : Ressent et mobilise les énergies vitales
Côté Coeur : Plus qu'hier, moins que demain.
Date d'inscription : 18/09/2007

:::Votre Perso:::
Age du perso: 27 ans
Relations avec d'autres personnes: Sylar [---], Kerry [♥], Hayden [+], Hiro [+], Coralie [+], Peter [++], Asami [++], Elleanore [+/-], Lila [+], Angela [-]
Travail: à la recherche d'un emploi

MessageSujet: Re: [Liberty Island] Back to Old School [Alex]   Ven 24 Avr - 15:32

La réflexion du français sembla amuser Sylar. Devant l’incompréhension de son interlocuteur, le serial killer lui fournit alors quelques explications. Suite à sa défaite contre Arthur, il s’était retrouvé sans pouvoir. Ce fut à ce moment là que le patriarche Petrelli proposa à Sylar un contrat. A l’aide d’un sérum, il lui rendait progressivement des pouvoirs si le tueur acceptait de travailler pour lui. Devant un tel appât du gain, le tueur n’avait pu résister, même si en secret, il hourdait déjà sa trahison. Il avait pris la décision de partir secrètement une nouvelle fois en chasse de pouvoir dans le seul objectif d’en collectionner un nombre suffisant pour pouvoir supplanter Arthur. Cette soif de pouvoir caractéristique ne l’avait donc jamais abandonné. C’était là, la preuve qu’elle n’était nullement due à un pouvoir défectueux ou à un code ADN erroné. Non, le meurtre était peut-être finalement dans la nature propre de Gabriel Gray, tapie au fin fond de son inconscient depuis des années.

Puis, très rapidement, Sylar expliqua la raison du choix de sa première victime. Il n’avait récupéré que quelques pouvoirs. Il n’était plus en possession de ceux de la Cheer Leader, ni du français. Il se retrouvait donc vulnérable, mortel, et visiblement, cette situation ne lui plaisait pas. Savoir que la mort pouvait vous saisir à n’importe quel moment, le tueur avait oublié de vivre avec cette notion depuis trop longtemps. A présent, ce qui ne posait aucun souci au commun des mortels, semblait être une crainte majeure pour le tueur. Aussi, voulait-il récupérer un pouvoir lui permettant de s’assurer un minimum de survie.

Alex était immobilisé, comme si son corps était pris dans un étau. Cette sensation, il ne la connaissait que trop bien. L’un des pouvoirs récupérés par le tueur était la télékinésie. Levant un index en direction du front de sa victime, le criminel commença à entailler la chair. Alex sentit le liquide chaud commençait à ruisseler sur ses arcades sourcilières, alors que la douleur était comparable à une scie circulaire que l’on vous posait sur le crâne. Soudain, Sylar s’arrêta, visiblement terrassé par une douleur inconnue. Ce que vit le français dans le regard du tueur, il ne lui avait jamais connu : de la supplication. Incrédule, mais libéré de l’étreinte télékinétique, le français ne mit pas longtemps à faire son choix. Comme l’avait dit le tueur juste avant, sa parole ne valait rien. Si le jeune homme l’aidait maintenant, aucun doute qu’il y laisserait la vie la seconde d’après. Une main sur le front, l’autre sur la rambarde des escaliers en colimaçon, il descendit les marches le plus rapidement possible. Depuis les étages supérieurs, il pouvait entendre Sylar s’adresser à lui. Brutalement, Alex fut expédiait à terre dans une explosion verte et lumineuse. Devant lui, les marches venaient de disparaitre sur quelques mètres, rendant impossible la fuite. Le tueur lévita alors jusqu’à hauteur de sa proie, planant dans le vide au milieu de la structure.


« Tu vois … ça viens tout seul … »

Surpris par tant de nouveaux pouvoirs et stoppé dans sa fuite par manque de voie à emprunter, Alex resta immobile à observer le tueur. Il n’était pas question pour lui de mourir une deuxième fois des mains de ce dingue, et encore moins de lui donner une nouvelle fois son pouvoir. La fuite n’état pas une solution possible, il faudrait donc faire front. Mais comment ? Face au tueur, son pouvoir était dérisoire, ce dernier n’avait aucune limite et pouvait se régénérer à volonté …


* … éh mais attends une minute ! Les règles ont changé pour tout le monde …*


Sylar était redevenu vulnérable, il l’avait dit quelques minutes auparavant. Le français avait encore une chance. Nerveusement, et de crainte de tomber dans le trou créé par l’explosion, il n’avait pas lâché la rambarde. Il détacha alors son autre main de son front, avant de tendre des doigts ensanglantés en direction du tueur. Avec un regard haineux, il se concentra sur son adversaire, captant ainsi sa trace vitale.

« Dis-moi un truc Peter Pan … tu voles toujours aussi bien une fois inconscient ? »

Sa question à peine achevée, Alex commença à drainer l’essence vitale du tueur, l’attirant implacablement au creux de sa main, l’extirpant avec délice du corps de son ennemi. Etait-ce en raison de la haine qu’il vouait au tueur qu’Alex ressentait un tel plaisir de sentir cette énergie remonter vers lui, tel un serpent s’enroulant autour de son bras ? La sensation était quasi extatique. En même temps, le sang sur son front cessait de couler alors que la plaie se refermait, ne laissant aucun témoignage de l’attaque du tueur.

« T’as raison, ça vient tout seul. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Liberty Island] Back to Old School [Alex]   Dim 26 Avr - 9:51

[Désolé post très court Alex, mais bon tu m'as mis un de ces bâtons dans les roues avec ton post ^^ c'était bien joué je ne m'y attendais pas ]



Alors que Sylar était à nouveau dans un état de pleine jouissance, il déchanta vite lorsqu'il vit le regard assuré se dessiner sur le visage du français. Celui-ci venait de prendre conscience de la faiblesse nouvelle de son adversaire, qui n'avait plus autant de pouvoir qu'avant et qui était désormais vulnérable. Il n'attendit pas une nouvelle attaque de ce dernier.

« Dis-moi un truc Peter Pan … tu voles toujours aussi bien une fois inconscient ? »

Le serial killer ne mit pas trop longtemps à comprendre de quoi Alex parlait, sentant déjà comme un vide dans l'estomac. Il réalisait que son énergie le quittait peu à peu, et lui qui flottait se voyait descendre lentement, incapable de se maintenir en place dans les airs. Il pointa sa main vers le français et y créa une nouvelle boule de laser verdâtre.

" Arrête ça tout de suite où je te crame la tête ! "

Mais la menace ne tint pas longtemps, le laser se résorba de lui même, le tueur n'ayant plus assez de force pour l'alimenter. Sylar se rapprocha autant qu'il le pouvait et se saisit du reste de rambarde en fer pour s'y agripper. Il regarda Alex, lequel pouvait constater que son ennemi était déjà bien affaibli, et perché au dessus d'une chute libre de plusieurs étages sans capacité de voler ou de se régénérer.

" Alors ... quoi ? Tu ... tu vas me laisser tomber ?? ... D'un autre côté tu fais bien ... Comme ça ... Je ne mourrais pas pour rien ... J'aurais fais de toi quelqu'un ... quelqu'un comme ... moi. "

A bout de force, il lâcha la rambarde et se laissa tomber dans le vide. Seule possibilité pour Alex de ne pas devenir un meurtrier: redonner à Sylar de l'énergie pour qu'il puisse à nouveau voler. Le tueur avait bien prévu son coup.
Revenir en haut Aller en bas
Alex Dumont
Lifebender
avatar

Nombre de messages : 1989
Age : 35
Pouvoirs : Ressent et mobilise les énergies vitales
Côté Coeur : Plus qu'hier, moins que demain.
Date d'inscription : 18/09/2007

:::Votre Perso:::
Age du perso: 27 ans
Relations avec d'autres personnes: Sylar [---], Kerry [♥], Hayden [+], Hiro [+], Coralie [+], Peter [++], Asami [++], Elleanore [+/-], Lila [+], Angela [-]
Travail: à la recherche d'un emploi

MessageSujet: Re: [Liberty Island] Back to Old School [Alex]   Dim 26 Avr - 22:14

[Depuis quand est-ce que je ne te complique pas les choses ? ^^]

Le sourire satisfait du tueur ne tarda pas à disparaitre pour laisser place à un masque d’incertitude lorsqu’il réalisa sa situation. Privé du don de Claire, il ne pouvait plus faire face aussi facilement à Alex, privé du pouvoir de ce dernier, il ne pouvait plus non plus reprendre ce qui lui avait été dérobé. Perdant progressivement ses forces, son aptitude de lévitation commença à se faire moins précise. L’homme chancelait dans les airs, perdant par à-coups de la hauteur. Tentant de garder la situation sous contrôle, il menaça Alex, pointant une main irradiant une lueur verte en sa direction et lui indiquant qu’il n’hésiterait pas à ouvrir le feu. Qu’à cela ne tienne. Il le tuerait tôt ou tard de toute manière. Sa menace y perdait tout son poids, si bien que le français redoubla d’effort afin de puiser plus rapidement d’avantage de force à son ennemi, espérant le neutraliser avant qu’il ne tire. Mais les forces manquaient déjà à Sylar, à tel point que le rayonnement émeraude se résorba, jusqu’à disparaitre. L’ultimatum venait d’échouer et le tueur tenta alors de consacrer ses dernières forces pour se rapprocher des escaliers. Epuisé, il fut abandonné par son pouvoir de lévitation, parvenant tout juste à se rattraper d’une main à la rambarde déchiquetée.


« Alors ... quoi ? Tu ... tu vas me laisser tomber ?? ... D'un autre côté tu fais bien ... Comme ça ... Je ne mourrais pas pour rien ... J'aurais fais de toi quelqu'un ... quelqu'un comme ... moi. »

Le même éclat sadique était toujours présent dans le regard de Sylar. Il connaissait son adversaire et jouait sur la corde sensible. Cette situation qu’il évoquait, c’était la raison pour laquelle Alex avait refusé de le tuer lors de leur première rencontre : ne pas perdre son humanité. Pourtant, le serial killer ne l’avait-il pas déjà fait en libérant ce qui était terré au plus profond de l’esprit du français, scellant ainsi le destin de milliers d’êtres humains, tout juste rescapés d’une explosion atomique. Si lors de cette première rencontre, Alex avait accepté de perdre ce qui pour lui avait une valeur inestimable, n’aurait-il pas permis par ce sacrifice de sauver des milliers d’innocents. Les guerres ne se gagnent pas sans les pires des sacrifices. Beaucoup avaient déjà été faits, d’avantage devaient encore être offerts.

Incapable de maintenir sa prise plus longtemps, Sylar lâcha la rambarde, commençant sa descente vers une mort certaine. Si Alex n’intervenait pas, s’en serait fini du meurtrier. Pour le jeune homme, le temps sembla se suspendre. Son cerveau traita les informations à une vitesse telle qu’il avait l’impression d’assister à cette chute au ralenti.


L’impensable s’offrait à lui. Il avait la possibilité d’offrir au monde la fin de l’une de ses plaies, d’éliminer l’un des maux les plus dangereux de l’humanité. Il pouvait accéder à sa vengeance, s’assurant d’être tranquille pour son avenir, ainsi que pour celui de Kerry et de l’enfant qu’ils attendaient. Car au fond de lui, Alex le savait : tant que vivrait Sylar, il n’aurait de cesse de les poursuivre pour les détruire, le couple représentant d’une certaine manière son échec, tant par son arrestation à laquelle ils avaient participé que par sa relation avec la jeune rousse qui s’était achevée dans une rancœur insoutenable. Pour éliminer le tueur, il n’y avait rien de plus simple : Alex ne devait rien faire, si ce n’était être témoin de la dernière chute du criminel.

Pourtant, quelque chose n’allait pas. Sylar ne devait pas mourir. Du moins, c’était ce qu’avait souhaité Angela. Elle le voulait vivant malgré toutes les atrocités dont il était l’auteur. Même au regard de ses agissements les plus abjectes, elle avait tenu à ce qu’il soit préservé de la mort. Même si Alex avait du mal à l’admettre, vouloir aller à l’encontre des décisions d'Angela était une belle erreur. En effet, le pouvoir dont elle disposait ne laissait pas de place au doute. Si elle prétendait que la survie du tueur pouvait apporter plus de bien que de mal, elle avait certainement raison.


Le choix devenait cornélien. Le laisser mourir était si tentant, si excitant. C’était comme se prouver que finalement, on était meilleur que lui. Oui, mais le prouver à qui ? Au monde ? Mais et lui, Alex, comment se percevrait-il après un tel geste ? Et Kerry, qu’en penserait-elle ? Surtout après les discours que le jeune homme avait pu lui tenir. Non, Angela avait raison : Gabriel Gray devait survivre. Ce fut à ce moment là que les propres mots d’Alex lors de cette première rencontre lui revinrent en mémoire : « c’est un autre que moi qui se chargera de te tuer. »

« Fais chier ! »

Immédiatement, Alex tendit les deux mains en direction de Sylar. Soudainement pris de conscience, il ne chercha plus à se préserver en s’assurant une prise à la rambarde, cela semblait être devenu superflu par rapport aux enjeux. Les doigts bien écartés, il inversa le mouvement des énergies mobilisées. Avec une vitesse bien supérieure au processus inverse, il réinsuffla la force de Sylar à son propriétaire, espérant ne pas avoir trop tardé pour que celui-ci puisse stopper sa chute assez rapidement. A présent, il ne voyait plus le tueur, qui depuis un moment était hors de son champ visuel. Il resta uniquement attentif au son, attendant avec inquiétude un éventuel bruit de fracas et de corps broyé.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Liberty Island] Back to Old School [Alex]   Sam 2 Mai - 10:58

[Désolé d'avoir mis tellement de temps mon chou à la crayme]


Le monde est basé sur des théories. L'une d'entre elle dit que lorsque la mort est proche, on voit toute sa vie défiler devant ses yeux.

A cet instant, Sylar n'avait pas droit à un retour en arrière sur son existence, il avait du mal à garder les yeux ouverts et la chute libre dont il était la victime le plaçait en marge de toute réalité. La vraisemblance de sa mort arrivante était troublée par sa conviction envers le français, il savait qu'Alex était une âme angélique, capable de faire souffrir mais pas de donner la mort. Son alter égo aux yeux d'ambre, lui, en était capable. Mais pas Alex. Sentait un sifflement aigu lui marteler les tympans, le serial killer réalisait qu'à peine une dizaine de mètres le séparait encore du sol froid et dur de Liberty Island.

C'est sans réelle surprise mais avec un soulagement quand même bien présent qu'il se sentit revivre tout à coup. Ouvrant sa main paume vers le sol il stoppa sa course, retrouvant un état de lévitation. Il ferma les yeux, pris une profonde inspiration salvatrice, leva son poing vers les cieux et décolla à la même vitesse qu'il était tombé. En quelques secondes le français pu revoir le tueur arriver à plein régime. Sylar se stoppa à hauteur d'Alex.


" Je suppose que je suis censé te remercier de ne pas m'avoir laissé mourir. Mais hélas, toute la pitié et la merci que nous pouvons avoir l'un envers l'autre ne changeront jamais la donne. J'ai besoin de ton pouvoir, et tout ce que tu pourras entreprendre pour me contrer ne fera que me retarder. Venir affronter un adversaire de ta trempe si tôt était une erreur, je ne suis pas de taille, tu es trop fort. J'avoue ma défaite, mais ce n'est que partie remise. "

Il leva sa main et souleva Alex par télékinésie, avant de le poser sur les escaliers en contrebas, pour qu'il puisse continuer à descendre et rentrer chez lui.

" Inutile de préciser que l'on va se revoir, pas besoin de lire l'avenir pour deviner qu'une prochaine rencontre sera inévitable. Good Bye, Alex. "

Il leva à nouveau le poing vers le ciel et s'échappa vers les cieux. Sylar se rendit à l'évidence, pour venir à bout d'Arthur Petrelli, il ne fallait pas entreprendre de le trahir trop tôt. Il fallait profiter de lui, lui sucer tous les pouvoirs qu'il pouvait donner, et une fois qu'il en serait capable, le tueur le supplanterait.
Revenir en haut Aller en bas
Alex Dumont
Lifebender
avatar

Nombre de messages : 1989
Age : 35
Pouvoirs : Ressent et mobilise les énergies vitales
Côté Coeur : Plus qu'hier, moins que demain.
Date d'inscription : 18/09/2007

:::Votre Perso:::
Age du perso: 27 ans
Relations avec d'autres personnes: Sylar [---], Kerry [♥], Hayden [+], Hiro [+], Coralie [+], Peter [++], Asami [++], Elleanore [+/-], Lila [+], Angela [-]
Travail: à la recherche d'un emploi

MessageSujet: Re: [Liberty Island] Back to Old School [Alex]   Mar 12 Mai - 22:36

Aucun bruit de chute ne se fit entendre. Après quelques secondes, Sylar revint au niveau du français par lévitation. Alex ne savait s’il devait être rassuré ou bien inquiet. Tiraillé entre la crainte de vivre ses dernières minutes et la satisfaction de ne pas avoir commis l’irréparable, il préféra rester silencieux. Sans perdre le tueur du regard, il écouta le discours de ce dernier. Il était clair que l’inimitié qui régnait entre les deux hommes ne pourrait être effacée par ce geste du français. D’ailleurs, Sylar était clair : il voulait récupérer le pouvoir du français quelque soit le temps que cela lui prendrait. Avouant sa défaite, il assura qu’il reviendrait chercher ce qu’il désirait.

Lorsque le tueur tendit une main vers Alex, le jeune homme se mit à craindre le pire. Pourtant, l’étreinte n’avait rien de violente. Sylar souleva alors le français du sol pour le déposer au rez-de-chaussée, permettant ainsi à Alex de quitter l’édifice malgré l’escalier détruit. Puis, d’un geste théâtral, poing levé vers les cieux, il s’envola pour disparaitre.

Alex poussa alors un soupir de soulagement. Toutefois, Sylar restait une épée de Damoclès placée juste au dessus de lui. Lorsqu’il se sentirait suffisamment fort, il reviendrait pour éliminer le français. Repensant à ce qu’il venait de se passer, Alex regagna l’appartement de Kerry. Inutile de l’inquiéter pour l’instant, il lui expliquerait tout plus tard. Pour le moment, il prétexterait juste une course à faire dehors.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Liberty Island] Back to Old School [Alex]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Liberty Island] Back to Old School [Alex]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» R.M.S TITANIC IS BACK!
» Danse ta vie vie, danse [Alex]
» Aprés Michaelle Jean à Ottawa voila Carl-Alex Ridoré à Friboug
» St. Jean Bosco School will triple number of students & get clean water
» Alex Larsen, nouvo minis Lasante fè bèl figi devan OAS.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
:::Heroes::: :: New York :: Les Alentours-
Sauter vers: